1 min de lecture Énergie

Pourquoi le prix du gaz pourrait-il augmenter en juillet ?

Si le gouvernement suit les recommandations de la Commission de régulation de l'énergie, les tarifs réglementés du gaz pourraient grimper de 6,5% à partir du 1er juillet.

Une gazinière (illustration)
Une gazinière (illustration) Crédit : Steve PB / Pixabay CC
116690883422487384627
Camille Kaelblen
et AFP

Pour les Français qui s'alimentent au gaz, la facture risque de flamber. À compter du 1er juillet 2018, les tarifs réglementés du gaz pourraient augmenter de 6,5% si le gouvernement suit les recommandations de l'analyse annuelle sur les coûts du gaz, publiée le 11 juin par la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Pourquoi une telle augmentation ? Dans son rapport, la CRE justifie cette hausse des prix par l'accroissement des coûts supportés par Engie, le fournisseur de gaz de référence en France. Dans le détail, le rapport fait état d'une hausse de 3% des coûts d'approvisionnement, de 2,5% des coûts d'infrastructures et de 2,6% des coûts commerciaux. Cette évolution se traduirait au final par une hausse de 6,5% sur la facture TTC d'un client qui se chauffe au gaz.

Pour que ces nouveaux tarifs soient appliqués, l'avis de la CRE doit désormais faire l'objet d'un arrêté ministériel. C'est donc le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, qui devra trancher et décider d'une éventuelle hausse des tarifs réglementés.

À lire aussi
Des lignes à haute tension dans le Nord de la France. économie
Gaz, électricité... Faut-il opter pour les tarifs libres ?

Les tarifs réglementés en voie d'extinction

À terme, ces tarifs réglementés fixés par l'État sont cependant amenés à disparaître. Ils devront laisser place aux offres de marché, dont les prix sont fixés par le fournisseur d'énergie et garantis fixes pendant deux ans.

En juillet 2017, le Conseil d'État avait en effet jugés les tarifs réglementaires contraires au droit européen et avait imposé à l'État de les supprimer. Le gouvernement envisage une fin progressive, avec leur extinction à l'horizon 2023 pour tous les particuliers.

Aujourd'hui, près de 60% des 11,5 millions de sites résidentiels et professionnels alimentés au gaz ont déjà quitté les tarifs réglementés pour des offres de marché, selon la CRE.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Énergie Gaz Consommateur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793705020
Pourquoi le prix du gaz pourrait-il augmenter en juillet ?
Pourquoi le prix du gaz pourrait-il augmenter en juillet ?
Si le gouvernement suit les recommandations de la Commission de régulation de l'énergie, les tarifs réglementés du gaz pourraient grimper de 6,5% à partir du 1er juillet.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pourquoi-le-prix-du-gaz-pourrait-il-augmenter-en-juillet-7793705020
2018-06-11 12:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5hhh40bN3XCp6ULAK-e8Zg/330v220-2/online/image/2018/0611/7793705567_une-gaziniere-illustration.jpg