1 min de lecture Consommation

Pourquoi l'installation et le remplacement de chaudières au fioul vont être interdits

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement a annoncé ce lundi 27 juillet que l'installation et le remplacement de chaudières au fioul seront interdits à partir de janvier 2022.

Un particulier règle sa chaudière, après avoir été livré en fuel, le 21 janvier 2004 dans son pavillon à Douvres-la-Délivrande
Un particulier règle sa chaudière, après avoir été livré en fuel, le 21 janvier 2004 dans son pavillon à Douvres-la-Délivrande Crédit : AFP / Archives, Mychèle Daniau
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Allez-vous devoir changer de chaudière ? La secrétaire d'État Emmanuelle Wargon a annoncé le lundi 27 juillet qu'à partir de janvier 2022, les chaudières au fioul qui tomberont en panne devront être remplacées, et leur installation sera interdite dans les logements neufs.

Ce changement faisait partie des 149 propositions formulées par la convention citoyenne pour le climat, dont Emmanuel Macron en a retenu 146. Il figurait déjà parmi les objectifs du précédent gouvernement en 2018. Plus de 3 millions de logements restent pour l'instant chauffés au fioul. 

À noter que l'annonce du gouvernement ne concerne pas un remplacement obligatoire. La fin des chaudières au fioul devrait donc arriver progressivement, à partir de 2022. Produit à partir de pétrole, le fioul domestique est considéré comme nocif pour l'environnement et présente l'inconvénient d'être particulièrement polluant.

Dangereux pour l'environnement et la santé

Le site spécialisé enerzine.com rapporte que, pour chauffer une maison individuelle, une solution au fioul émet 7.500 kg de dixoyde de carbone, dont l'augmentation provoque en partie le réchauffement climatique. Par comparaison, une solution au gaz naturel émettrait 4.500 kg, et un chauffage électrique seulement 1.000 kg.

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013 consommation
Le pouvoir d'achat des Français va chuter de 0,5% en 2020

Mais la nocivité du fioul va au-delà de l'environnement. La combustion du fioul génère aussi du souffre, dont la combinaison avec l'oxygène crée le dioxyde de soufre, mauvais pour la santé. Une chaudière défectueuse peut par ailleurs produire du monoxyde de carbone, un gaz inodore et incolore qui peut intoxiquer et potentiellement tuer.

En plus de cette mesure sur le fioul, le gouvernement a annoncé la fin des chauffages en terrasses, et a ajouté la performance énergétique parmi les critères de "décence" d'un logement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Consommation électrique Chauffage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants