1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pour le PDG d'Orange, "le modèle financier d'Altice est difficilement soutenable"
1 min de lecture

Pour le PDG d'Orange, "le modèle financier d'Altice est difficilement soutenable"

LE GRAND JURY - Stéphane Richard, invité du "Grand Jury" de RTL, LCI et "Le Figaro" ce dimanche 12 novembre, réagit aux difficultés d'Altice, maison-mère de SFR.

Stéphane Richard était l'invité du "Grand Jury" dimanche 12 novembre 2017
Stéphane Richard était l'invité du "Grand Jury" dimanche 12 novembre 2017
Crédit : RTL / SIPA PRESS
Stéphane Richard invité du "Grand Jury" le 12/11/2017
52:07
Le Grand Jury du 12 novembre 2017
52:24
micros
La rédaction numérique de RTL

Altice, la maison-mère de SFR, va mal. L'entreprise de Patrick Drahi a perdu près d'un tiers de sa valeur en bourse en une dizaine de jours. Pour le PDG d'Orange, Stéphane Richard, la copie de son concurrent est à revoir. "J'ai des doutes sur le modèle. Le modèle financier est difficilement soutenable tel qu'il est aujourd'hui. Il supposerait qu'il y ait des performances opérationnelles qui, aujourd'hui, ne sont pas tout à fait au rendez-vous" chez Altice, commente Stéphane Richard, invité du Grand Jury de RTL, LCI et Le Figaro ce dimanche 12 novembre.

"Au fond, qu'est-ce qui fait qu'une entreprise marche ?, interroge le PDG d'Orange. C'est une stratégie un peu constante, c'est une stabilité managériale, ce sont des équipes motivées - parce que l'entreprise au quotidien ce sont des hommes et des femmes qui sont en face des clients qui la font, ce n'est pas tellement les dirigeants (...) Où sont tous ces critères de succès chez Altice ?", interroge, dans une question pour le moins rhétorique, Stéphane Richard. 

Celui-ci pointe du doigt un souci "de modèle" et sous-entend que la stratégie de SFR, qui veut à la fois s'atteler à la fibre et aux contenus, n'est pas la bonne. "On ne peut pas tout faire. On ne peut pas investir massivement dans la fibre optique et investir massivement dans les contenus. Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel et moi je crois plus à quelques priorités, le souci des équilibres et surtout le mobilisation des troupes. C'est ça qui fait le succès, ce n'est pas forcément ce qui aujourd'hui est réuni chez Altice", tacle Stéphane Richard.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/