1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pollution : tout ce qu'il faut savoir sur la circulation alternée
1 min de lecture

Pollution : tout ce qu'il faut savoir sur la circulation alternée

REPLAY - La circulation alternée permet notamment aux voitures à immatriculation paire de circuler les jours pairs, dispensant ainsi les véhicules impairs de rouler.

Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Pollution : tout ce qu'il faut savoir sur la circulation alternée
02:11
Christophe Bourroux

La mesure n'a été appliquée que deux fois : la première en 1997, et l'an dernier. Le principe : alterner les voitures entre plaques paires et impaires en fonction des jours. À noter que la mesure concerne aussi les deux roues immatriculés.

Tous les poids-lourds sont quant à eux interdits, sauf les véhicules d'urgence. Les utilitaires légers (camionnettes), les voitures électriques, au GPL ou hybrides pourront rouler, ainsi que les véhicules légers immatriculés à l'étranger.

Les taxis, les véhicules de secours et les camions frigorifiques sont aussi autorisés. Autre exception : s'il y a trois personnes dans un véhicule, la mesure ne s'applique pas, pour inciter au covoiturage.

Les contrevenants risquent une amende de 22 euros, mais aucun point ne sera retiré sur le permis de conduire.

Le critère : la date de mise en circulation

À lire aussi

À partir de cet été, seuls les véhicules dits "propres" pourront circuler dans les villes en cas de pic de pollution. Il y a plusieurs options pour identifier les véhicules : soit une vignette à poser sur le pare-brise, ou encore des certificats de couleurs différentes. En tout cas, quelle que soit la forme, le principe est désormais acté : les autos vont être classifiées en fonction de leurs émissions polluantes.

Scénario le plus plausible : d'un côté, les voitures électriques, hybrides rechargeables (classées vertes, elles pourront rouler sans soucis en centre-ville) ; de l'autre, tous les véhicules répondant aux nouvelles normes anti-pollution (baptisées Euro 6) pourraient eux aussi avoir droit de circuler n'importe quand. Il s'agit des modèles neufs commercialisés depuis septembre dernier.


Pour les véhicules d'avant, ils pourraient êtres frappés d'interdiction les jours de pollution avancée. Là où cela se corse, c'est pour tous les propriétaires de diesels de plus de quinze ans : ils devront laisser leur auto au garage . En revanche, si vous roulez en essence : seuls les modèles d'avant 1997 seraient bannis.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/