1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pollution : "J'ai failli mourir", témoigne Clotilde Nonnez qui a attaqué l'État
1 min de lecture

Pollution : "J'ai failli mourir", témoigne Clotilde Nonnez qui a attaqué l'État

INVITÉE RTL - Clotilde Nonnez est la première française a avoir attaqué l'État pour sa politique de lutte contre la pollution de l'air. Elle attend impatiemment la décision du Tribunal administratif de Paris jeudi 27 juin.

La pollution de l'air à Paris
La pollution de l'air à Paris
Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Pollution : "J'ai failli mourir", témoigne Clotilde Nonnez qui a attaqué l'État
00:09:28
Pollution : "J'ai failli mourir", témoigne Clotilde Nonnez qui a attaqué l'État
00:09:29
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Cassandre Jeannin

C'est une première en France, mardi 25 juin, le tribunal de Montreuil a reconnu une faute de l'État dans sa politique de lutte contre la pollution de l'air. Une décision qui fait suite à la plainte d'une mère et de sa fille, officiellement reconnues comme victimes de la pollution en France. Il y a deux ans, Clotilde Nonnez, professeure de Yoga, a été la première française à attaquer l'État après des crises respiratoires à répétition. 

Son audience devant le Tribunal Administratif de Paris aura lieu jeudi 26 juin. La décision prise la veille par la justice lui "laisse beaucoup d'espoir, (...) c'est une première reconnaissance légitime", estime Clotilde Nonnez. "Je trouve qu'il y a une prise de conscience depuis le premier semestre 2017", considère-t-elle.

"J'ai failli mourir en décembre 2016 (...) j'ai été hospitalisée d'urgence pour crises d'asthme et insuffisance respiratoire et mon cardiologue m'a diagnostiquée une péricardite" à cause de la pollution de l'air, raconte-t-elle. "C'est là que je me suis dit 'il faut faire quelque chose. (...) Il fallait que quelqu'un parle des méfaits de la pollution sur sa santé", ajoute-t-elle. 

"Ce combat je le mène pour les bébés, les enfants, les personnes fragiles, les personnes âgées et les gens qui me disent 'moi la pollution ça me fait rien'. Je leur dis 'Ça ne vous fait rien sur du court terme mais vous respirez le même air que moi. (...) Peut-être que dans 10 ans, 20 ans ou même avant, vous allez déclencher une nouvelle maladie qui sera due à tout ce que vous avez avalé comme pollution'", conclut-elle. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire