1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Policier tué près de Paris : l'agresseur identifié, les enquêteurs sur la piste terroriste
2 min de lecture

Policier tué près de Paris : l'agresseur identifié, les enquêteurs sur la piste terroriste

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Une voiture de police à Magnanville, dans la nuit du 13 au 14 juin 2016.
Une voiture de police à Magnanville, dans la nuit du 13 au 14 juin 2016.
Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Les auditeurs ont la parole du 14 juin 2016
35:06
micros
La rédaction numérique de RTL

Policier tué près de Paris: l'agresseur identifié

Une revendication du groupe Etat islamique, un passé dans une filière jihadiste: les enquêteurs remontaient aujourd'hui la piste terroriste au lendemain du meurtre d'un policier et de sa compagne près de Paris. 

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a dénoncé "un acte terroriste abject", ce matin à la sortie d'une réunion d'urgence à l'Elysée avec François Hollande, Manuel Valls et le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas. 

Le meurtrier présumé, abattu dans une opération du Raid, était un homme de 25 ans du nom de Larossi Abballa, condamné en 2013 pour participation à une filière jihadiste entre la France et le Pakistan.

L'homme, originaire de Mantes-la-Jolie selon une source proche du dossier, avait été jugé avec sept autres prévenus et condamné à trois ans de prison, dont six mois avec sursis, pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes". 

Cette filière souhaitait favoriser le recrutement en France, la formation physique et idéologique et l'envoi au Pakistan de jeunes volontaires pour le jihad armé. Le suspect faisait également l'objet d'une fiche S, a-t-on appris de source policière. 

Lundi vers 21H00, il a tué à coups de couteau un policier habillé en civil, avant de se retrancher au domicile de sa victime dans un quartier pavillonnaire de Magnanville (Yvelines) et d'être abattu lors d'un assaut du Raid. 

Dans la maison, les policiers ont découvert le corps de sa compagne et retrouvé le fils du couple, âgé de trois ans, "choqué et indemne". 

Quelques heures après l'attaque, l'agence Amaq liée au groupe jihadiste a affirmé qu'un "combattant de l'Etat islamique" (EI) avait tué le couple près de Paris, selon le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE. 

Selon des sources policières, l'homme "s'est revendiqué du groupe jihadiste" durant les négociations avec le Raid. Des témoins ont rapporté aux enquêteurs qu'il aurait crié "Allah akbar" en attaquant le policier. 
                   

Invité des Auditeurs ont la parole à 13h05 : Olivier Falorni , député de Charente-Maritime, membre de la commission d'enquête relative aux moyens mis en œuvre par l'État pour lutter contre le terrorisme et membre de la mission d'information sur les moyens de Daech.

La rédaction vous recommande

Cette journée de mobilisation contre la loi Travail doit-elle être la dernière ?

Cette journée de mobilisation contre la loi Travail doit-elle être la dernière RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Sondage
Cette journée de mobilisation contre la loi Travail doit-elle être la dernière ?*
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/