1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Police : près de 9.000 emplois créés sous le quinquennat de François Hollande
2 min de lecture

Police : près de 9.000 emplois créés sous le quinquennat de François Hollande

Un rapport des inspections générales de l'administration et des finances révèle que 8.837 emplois dans les forces de l'ordre ont été créés.

Des policiers lors de la manifestation de soutien à Théo, le 18 février à Paris.
Des policiers lors de la manifestation de soutien à Théo, le 18 février à Paris.
Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Ambre Deharo & AFP

Pour Bruno Le Roux, les engagements du candidat Hollande en matière de moyens dédiés aux forces de l'ordre ont été tenus. Le ministre de l'Intérieur a déclaré le 21 février que, selon un rapport des inspections générales de l'administration (IGA) et des finances (IGF), quelque 8.837 emplois ont été créés entre 2013 et 2017 dans la police et la gendarmerie. Selon les propos du ministre lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le rapport en question "confirme que les moyens budgétaires ont été mobilisés à plein régime" dans le but de créer ces emplois supplémentaires, "conformément aux engagements qui avaient été pris par le président de la République et le gouvernement".

"Nous sommes passés en quatre ans de 488 sorties d'école de police en 2012, à 4.600 cette année et ce seront encore 4.600 policiers qui sortiront des écoles en 2017", a précisé le ministre de l'Intérieur, qui n'a eu de cesse de critiquer les 13.000 postes supprimés lors de la précédente administration. Le rapport présenté par l'IGA et l'IGF avait été commandé en novembre 2016 par Bernard Cazeneuve, alors locataire de la place Beauvau. Et ce dans un contexte plutôt particulier, animé par un mouvement de contestation policière rarement vu auparavant, en raison notamment de l'agression de quatre policiers à l'aide de cocktails Molotov. C'était en octobre, à Viry-Châtillon, dans l'Essonne. 

Un rapport pour contredire la mauvaise foi ?

Alors que les députés étaient en plein débat budgétaire au sein de l'Assemblée nationale, l'opposition de droite avait critiqué l'évolution des effectifs des forces de l'ordre depuis le début du mandat de François Hollande, indiquant notamment que ces effectifs étaient loin de correspondre aux engagement du président socialiste, qui avait promis la création de 9.000 postes. Quelque temps avant de commander son rapport aux inspections générales de l'administration et des finances, Bernard Cazeneuve avait rétorqué à la droite qu'il y avait "des limites à la malhonnêteté intellectuelle et à la mauvaise foi". Ces discussions et polémiques intervenaient également dans un contexte rendu plus complexe en raison de la menace terroriste depuis les attentats de Charlie Hebdo et de Paris en 2015. Sur cette question, Bruno Le Roux a d'ailleurs insisté, mardi lors des questions au gouvernement, sur le renforcement des effectifs dédiés au renseignement. Par ailleurs, le chef de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) avait indiqué au début du mois de février qu'un plan de renforcement des effectifs dans ce secteur, étalé entre 2013 et 2018, prévoyait une augmentation de "plus de 36 % des ressources".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/