1 min de lecture Faits divers

Police : à quoi va servir la plateforme numérique “moncommissariat.fr” ?

Jeudi 5 novembre, la police nationale a lancé “moncommissariat.fr”, une plateforme numérique qui permet aux utilisateurs d’échanger en temps réel avec des policiers.

Le fronton de la police nationale (illustration)
Le fronton de la police nationale (illustration) Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Échanger avec des policiers en ligne, c’est désormais possible. La police nationale s’est équipée, jeudi 5 novembre, d’une plateforme disponible sur internet via l’adresse “moncommissariat.fr”. Mais à quoi va servir précisément cette plateforme numérique ? Celle-ci traite essentiellement les démarches non-urgentes. Actuellement, en raison de la crise sanitaire, les usagers de la plateforme s’informent principalement sur le confinement et la Covid-19. Mais il est aussi possible de demander les démarches à suivre en cas de problèmes liés à la sécurité comme des dégradations de bien ou des cambriolages par exemple.

L'objectif de ce dispositif est de permettre aux citoyens de dialoguer directement avec des policiers. “Après une première expérimentation lors du confinement en mars, la plateforme s'est récemment étoffée”, explique à l’AFP la commissaire Caroline Mougnaud, cheffe du service.

Douze policiers déployés 7 jours sur 7

Douze policiers sont déployés 7 jours sur 7 de 8 heures à 20 heures pour répondre aux messages des internautes. Sur le site internet, les utilisateurs peuvent aussi être réorientés vers les autres services de la police notamment la pré-plainte en ligne, la plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes ou encore la plateforme “Pharos” qui détecte les contenus en ligne illicites.
 
“À compter de début 2021, la plateforme devrait fonctionner "24H sur 24", avec un renforcement des effectifs”, indique à l’AFP la Mougnaud. Depuis le 29 juin, 17 000 tchats ont été comptabilisés. “En cas d'urgence il faut composer le 17 ou le 112”, rappelle la police.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Connecté
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants