1 min de lecture Carburants

Pénurie d'essence : comment conduire en économisant (un peu) de carburant

REPLAY - Si vous redoutez la panne sèche, il existe quelques gestes simples qui vont vous permettre de réduire votre consommation et de grappiller quelques précieux litres.

Micro générique Switch 245x300 Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Pénurie d'essence : comment conduire en économisant (un peu) de carburant Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Loïc Farge

La règle de base, c'est d'opter si possible pour une vitesse constante. Accélérer, freiner, redémarrer dans un laps de temps très court, ce n'est pas bon pour le portefeuille. La conduite nerveuse augmente la consommation de 15%, et surtout on essaie très rapidement de passer les vitesses. Il s’agit de démarrer en douceur et de passer un maximum de rapports sans les pousser. La consommation de carburant est moindre en cinquième vitesse qu’en troisième, même en ville. L'idéal c'est bien sûr de lever le pied. Sur autoroute, en réduisant de seulement 10 kilomètres/heure votre vitesse vous économisez 1 litre de carburant pour 100 kilomètres parcourus.

Contrairement aux idées reçues, les courts trajets sont très gloutons. Ainsi une voiture consomme environ deux fois plus de carburant lors des cinq premiers kilomètres car le moteur est froid. Autre croyance : éteindre puis rallumer le contact entraînerait une surconsommation de dingue. En fait, il est même recommandé de ne pas laisser son moteur tourner plus d'une minute à l'arrêt dans un embouteillage, par exemple. C'est le cas des systèmes "stop and start" qui équipent de plus en plus nos voitures et qui permettent d'économiser jusqu'à 20% d'essence.

Gare aux pneus sous-gonflés

Autre point auquel on pense rarement : les pneus. Mettez la pression ! Sous-gonflés, c'est non seulement dangereux mais en plus ils vous font beaucoup consommer. S'il manque 0,5 bar, c'est tout de suite plus de 2% de carburant de plus. Pire : les barres de toit ou les porte-vélos. Mal installés, c'est jusqu'à 20% d'essence en plus. Tout comme la clim, très énergivore. En résumé : pas de recette miracle, mais beaucoup de bon sens.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carburants Auto Grève
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants