1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pédocriminalité : "Il y a une impunité totale des agresseurs", déplore Andréa Bescond
1 min de lecture

Pédocriminalité : "Il y a une impunité totale des agresseurs", déplore Andréa Bescond

INVITÉE RTL - Tandis que l'onde de choc du rapport Sauvé, qui a identifié 330.000 victimes d'actes pédophiles par des religieux depuis 1950, continue de se propager, la comédienne Andréa Bescond dénonce l'impunité des agresseurs d'enfants.

La comédienne et réalisatrice, André Bescond est très engagée contre les violences faites aux enfants.
La comédienne et réalisatrice, André Bescond est très engagée contre les violences faites aux enfants.
Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
Pédophilie : "Il y a une impunité totale des agresseurs" déplore Andréa Bescond
03:51
Julien Sellier - édité par Étienne Bianchi

Le rapport sur la pédophilie dans l'Église a provoqué un choc, non seulement du côté de l'institution, mais aussi plus largement au sein de la société, car le rapport chiffre aussi les agressions en dehors du cadre religieux. Plus de cinq millions de personnes ont été abusées pendant leur enfance et 15% des femmes ont été agressées alors qu'elles étaient mineures. 

La comédienne et réalisatrice, Andréa Bescond, qui a été victime d'un ami de famille durant son enfance, n'est pas surprise par l'ampleur de ces chiffres. "On le sait depuis longtemps que ces chiffres sont alarmants, ça ne date pas du rapport Sauvé" explique celle qui a réalisé Les Chatouilles, film qui s'inspire des violences sexuelles qu'elle a subies. 

Andréa Bescond estime aussi qu'il est "très important" de parler de ces chiffres que "l'on commence à comprendre". Pour expliquer le silence qui a longtemps régné sur les actes pédophiles, la danseuse évoque "une société d'adultes qui se serre les coudes et que c'est pour ça que ça ne bouge pas trop pour protéger nos enfants".

Le problème de l'impunité

Si elle reconnaît que lever la prescription sur ces actes pourrait être utile, Andréa Bescond pointe plus particulièrement "l'impunité totale" dont bénéficient les agresseurs, notamment les religieux dont les agressions sont prescrites et qui vont aller "tranquillement vers leur belle mort". 

À lire aussi

Pour prévenir ce genre d'actes d'arriver dans le futur, elle préconise de mettre la prévention "au programme des enfants" en passant notamment par l'Éducation nationale. "Il faut leur parler de leurs droits et leur dire qu'ils ne sont pas le patrimoine d'un parent ou d'un prêtre", achève la comédienne. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/