1 min de lecture Pauvreté

Paris : chaque soir, 1.500 familles dorment dans la rue

Lancé en 2015, la Ville de Paris dresse trois ans plus tard le bilan du "Pacte contre la grande exclusion". Malgré les 23.000 places d'hébergement d'urgence mises à disposition et les nouveaux droits attribués aux sans-abris, plus de 3.000 dorment chaque soir dans la rue.

Des SDF devant l'entrée d'un magasin parisien, le 28 octobre 2012
Des SDF devant l'entrée d'un magasin parisien, le 28 octobre 2012 Crédit : AFP / Archives, Thomas Coex
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Demain aura lieu la Journée mondiale du refus de la misère. À cette occasion, la Ville de Paris dresse un bilan des actions menées dans le cadre du "Pacte contre la grande exclusion" de 2015. Trois ans après le lancement du projet, 3.622 personnes dorment toujours dans la rue, dont de nombreuses familles avec enfants.

À Paris, 23.000 places d'hébergement d'urgence sont mises à disposition dont 7.000 dans des bâtiments municipaux, selon le Parisien Aujourd'hui en FranceMalgré ces accueils, chaque soir, le Samu social est contraint de laisser 1.500 familles à la rue. Et le 115 ne répond plus qu'à 10% des appels.

Depuis 2015, grâce au Pacte, 500.000 personnes en très grande précarité ont pu accéder à leurs droits en matière de santé et 790.000 ont bénéficié d'aides facultatives versées par le centre d'action sociale pour un montant de 750 millions d'euros. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pauvreté SDF Précarité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants