2 min de lecture Animaux

Fourrure animale : pourquoi la France n'interdit-elle pas la production ?

Plusieurs pays européens, dont la Norvège, ont interdit la production de fourrure mais la France ne suit pas la tendance, arguant des méthodes d'abattage dans les règles. Il existe encore une dizaine de fermes sur notre territoire.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Fourrure animale : pourquoi la France n'interdit pas la production ? Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Cassandre Jeannin

Le gouverneur de Californie a annoncé la fin de la production de fourrure sauvage à partir de 2023. Cette décision est historique car c'est le premier État américain à interdire cette production sur son territoire. Une tendance mondiale, à laquelle, pour l'instant, la France ne se joint pas. 

La mesure fait polémique de l’autre côté de l’Atlantique puisque le marché américain de la fourrure avoisine les 1,5 milliard de dollars. De nombreux pays européens ont déjà banni les fermes à fourrures notamment au Royaume-Uni, en Autriche, aux Pays-Bas, en Allemagne et en République Tchèque. L’année dernière, la Norvège s’est également engagée dans cette voie. Après avoir fourni un million de fourrures par an, en 2025 ce sera fini.

En France, le piégeage des animaux à fourrure est interdit mais pas leur élevage. Selon la fondation 30 millions d’amis, il y aurait une dizaine de fermes sur le territoire dans lesquelles on élève et on enlève les peaux des lapins, visons, castors mais aussi ragondins. Régulièrement interrogés sur une possible interdiction, les gouvernements successifs
ont toujours refusé cette interdiction, malgré la petitesse du marché, arguant des méthodes d’abattage dans les règles. 

Les Français se détournent de la fourrure

La population est de plus en plus réticente à porter de la fourrure. La souffrance animale est
devenue un sujet important dans la société française et la fourrure n’y échappe pas. Même le monde de la mode lui tourne le dos de plus en plus, se dirigeant vers la fausse fourrure.  

À lire aussi
Un chien et un chat (illustration) animaux
"Perle", "Pablo", "Pixel" : les noms les plus donnés aux animaux de compagnie en 2019

Mais attention, Human Society, une des plus grandes associations de défense des animaux aux États-Unis, affirme que la plupart des fourrures synthétiques dans les doudounes recèlent de la vraie fourrure sans que ce soit indiqué sur l’étiquette. Elle conseille pour reconnaître la vraie de la fausse, de brûler la fourrure, l’odeur de plastique montrera que c’est de la fausse. 

Le Plus

Le gaspillage alimentaire  c’est aussi l’affaire des producteurs. On parle souvent des consommateurs pour résoudre ce fléau mais d’après les chiffres de la FAO, agence mondiale pour l’alimentation de l’ONU, 14% des aliments seraient perdus entre la ferme et le supermarché, entre le moment de la récolte, du transport et de la vente.

La Note

16/20 au club de l’Ajax Amsterdam qui préfère le train. Pour son déplacement à Lille le 27 novembre prochain, l’équipe hollandaise a choisi de parcourir les 290 kilomètres qui séparent les deux villes en train plutôt qu’en avion. Un geste rare dans le sport. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Consommation France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants