2 min de lecture Éducation nationale

Parcoursup valide par erreur 2.000 inscriptions à l'université Paris 8, puis se rétracte

Samedi 20 juin, l'application chargée de recueillir les vœux d'enseignement supérieur des lycéens a validé par erreur l'inscription à l'université Paris 8 de plus de 2.000 élèves pour la rentrée 2020. Une cruelle désillusion pour eux.

Parcoursup, la plateforme nationale de préinscription en première année de l'enseignement supérieur en France
Parcoursup, la plateforme nationale de préinscription en première année de l'enseignement supérieur en France Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

C'est une "erreur humaine" aux lourdes conséquences pour les lycéens. Parcoursup a validé, ce samedi 20 juin, l'inscription à l'université Paris 8 de plus de 2.000 élèves pour la rentrée 2020. Problème, il s'agissait en réalité d'une erreur et l'application chargée de recueillir les vœux d’enseignement supérieur des lycéens français s'est rétractée plus tard dans la journée. 

Une méprise qui a causé de nombreuses désillusions chez les 2.000 lycéens qui se croyaient admis dans cette université. Comme le rapporte BFMTV, l'application a remis les vœux de nombreux étudiants "en attente" et invoquant une "erreur humaine". Une fausse joie et une cruelle déception pour les lycéens concernés par le bug. 

"J'ai sauté de joie, j'ai appelé toute ma famille, je l'ai annoncé à mes amis. Tout le monde était très content pour moi. Mais au final, le soir, je suis tombée des nues. J'en ai pleuré", confie Léa, qui attendait depuis un mois et demi la validation de ses choix, à BFMTV.

Leur dire oui, puis non 24 heures après, c'est pas possible !

Sonia, mère d'Ilyana, admise par erreur à Paris 8 puis refusée, à BFMTV.
Partager la citation

Les parents des lycéens concernés ne cachent pas leur colère à la suite de cette erreur qui a fait vivre une déception très difficile à gérer pour leurs enfants dans une période compliquée. "C'est déjà le parcours du combattant Parcoursup. Et là, c'est la cerise sur le gâteau !", fustige Sonia, mère d'Ilyana, qui a elle aussi pensé qu'elle était admise à Paris 8. Elle estime que "leur dire oui, puis non 24 heures après, c'est pas possible !". 

À lire aussi
Le président de la région Normandie, Hervé Morin Coronavirus France
Rentrée scolaire : "Aucune directive, aucune consigne", déplore Hervé Morin


Olivier Sellier, proviseur, membre du syndicat des chefs d'établissement, estime de son côté que les lycéens "n'ont rien perdu". "On est revenu à la situation initiale, les élèves se retrouvent normalement dans la liste d'attente à la place qu'ils avaient avant, donc ils n'ont rien perdu. Sauf qu'ils ont cru à un moment donné qu'ils étaient pris et ils ne le sont pas", tente-t-il de relativiser. 

Pour lui, "c'est une erreur humaine qui peut, hélas, arriver à n'importe qui, à n'importe quel établissement". Espérons que ces élèves seront finalement admis dans les universités de leur choix avant que Parcoursup ne s'arrête le 17 juillet prochain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Parcoursup Université
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants