2 min de lecture École

Pâques 2021 : décorez les œufs avec la maîtresse

En ce week-end pascal et malgré le confinement, de nombreux enfants écumeront les jardins ou les recoins des appartements pour débusquer les fameux œufs de Pâques en sucre, en chocolat, colorés, parfois décorés comme de véritables œuvres d'art.

micro generique Rendez-vous avec la maîtresse Lisa Kamen iTunes RSS
>
Pâques 2021 : décorez les œufs avec la maîtresse Crédit Image : Stéphanie Lelièvre | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Lisa Kamen
Lisa Kamen

Si cette coutume fait aujourd’hui le bonheur des chocolatiers, elle est d'abord religieuse : selon la tradition, les cloches des églises qui se sont tues le Jeudi saint, pour commémorer l'arrestation, puis la Passion du Christ, volent au-dessus des villes et villages pour y répandre des œufs, parfois d’autres gourmandises.

Les enfants des pays germaniques quant à eux attendent plutôt le passage du lapin ou du lièvre de Pâques. Invisible, il officie au fond des forêts et jardins pour égrener des sucreries. 

Des cloches et des lapins distribuant des œufs... Mais pourquoi ? La tradition a sans doute des origines antiques, les œufs représentant la vie, la renaissance, l’éclosion de la nature. Les Égyptiens, les Perses et les Gaulois teignaient déjà des œufs avec des pigments de toutes sortes lorsque le printemps arrivait.

Une tradition chrétienne

Dans la tradition hébraïque, à Pessah, on trempe un œuf dans l’eau salée en souvenir de toutes les armes versées suite à la perte de l’indépendance. Mais la tradition est plus vraisemblablement née d'un interdit alimentaire chrétien : au Moyen Âge, il était interdit de consommer des œufs pendant le Carême. Mais les poules, elles, pondaient malgré cet interdit ! Il fallait bien ensuite consommer tous ces œufs accumulés pendant quarante jours.

À lire aussi
religions
Coronavirus en Inde : des millions d'hindous célèbrent Kumbh Mela malgré une flambée de cas

Cette interdiction est levée depuis le XVIIe siècle mais l'œuf est resté le symbole festif de la fin des privations. La tradition de l'œuf décoré a été renforcée par Louis XIV : il demandait d'abord qu’on lui apportât le plus gros œuf pondu en France durant la Semaine Sainte. Il faisait ensuite bénir de grandes corbeilles d'œufs couverts d’une fine couche d’or et les distribuait lui-même à ses courtisans et à ses valets.

Des œufs de toutes les couleurs

Pas besoin de feuilles d’or, non. Voilà le matériel nécessaire : des œufs, blancs de préférence, des petites fleurs (primevères, pâquerettes…) ou des feuilles, des collants de femme et des pigments : pelures d’oignon, betterave, curcuma ou autre ingrédient comestible et susceptible de colorer un bouillon.

Commencez par préparer une décoction en faisant bouillir le pigment une trentaine de minutes. Pendant ce temps, plaquez joliment les fleurs et les feuilles sur les coquilles des œufs et fixez le tout en enveloppant d’un collant. Fixez ce collant en le nouant. Faites de même pour chaque œuf. Plongez les œufs une dizaine de minutes dans l'eau colorée.

Laissez-les refroidir avant de retirer le collant et de décoller délicatement les plantes. Elles auront laissé de ravissantes silhouettes au pochoir sur les coquilles teintées. Vous pourrez les disposer joliment sur la table du déjeuner dominical… et pascal !

Ah ! N’oubliez pas de garder un œuf pour confectionner la mayonnaise. Bon appétit. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
École Bricolage Pâques
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants