2 min de lecture Société

Pâques 2021 : David Haes, chocolatier passionné à Colombes

Écoutez ou réécoutez Mon métier, ma passion de Armelle Levy du 3 avril 2021.

micro generique Mon métier, ma passion Armelle Levy iTunes RSS
>
Mon métier, ma passion du 03 avril 2021 Crédit Image : Armelle Lévy | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy Journaliste RTL

Ce 3 avril, David Haes nous accueille dans sa chocolaterie à Colombes, dans les Hauts-de-Seine en région parisienne. Au milieu des poissons, des lapins, des poules des cloches et des œufs chocolat. David veut ravir ses clients pour ce week-end de Pâques. Et ce qu'il aime particulièrement travailler, sa spécialité, c'est le praliné, fait maison et cuit au chaudron.

"La gamme est assez riche, il y a au moins 24 sortes de chocolats sachant que tous nos pralinés sont faits maison avec des noisettes du Piémont, amandes de France ou d'Espagne bien sélectionnées avec une cuisson parfaite du praliné", décrit David Haes avant de poursuivre : "Il y a très peu de délai de fabrication entre le moment où l'on va fabriquer le produit et le vendre."

David Haes s'est préparé longtemps à l'avance pour être prêt à proposer ses chocolats pour ce week-end de Pâques : il y travaille depuis le mois de févier. Déjà, il faut élaborer la recette, ils réfléchissent ensemble avec Emile et Gabriel, ses chefs chocolatiers. Et après il faut faire les œufs, les garnir, les mouler , les sculpter au fur et à mesure.

Un magasin bien achalandé

Les chocolatiers ont perdu l'année dernière en moyenne 27% de chiffre d'affaires, avec le confinement. Mais, ils ont retrouvé un peu le moral cette année. David s'est installé à son compte il y a 2 ans et demi. Mais c'est vrai que l'an dernier, c'était très compliqué, il a été obligé de fermer 15 jours, puis il a eu le droit de rouvrir 10 jours avant Pâques. 

À lire aussi
reportage
Au coeur de l'unique fabrique artisanale de jambon de Paris

De 10 salariés en fabrication et à la vente, l'an dernier,  ils s'étaient retrouvés uniquement à 2.D onc cette année, il a commencé plus tôt à proposer sa gamme de Pâques à ses clients. Son magasin est bien achalandé, en œufs de Pâques et  fritures en chocolat depuis un mois. On a mis en place le magasin depuis 3 semaines avec des choses qui arrivent tous les jours (...) Il y a beaucoup de coups de feu en cuisine avec des périodes où on va travailler 12 à 14 heures par jour pour arriver en période de Noël ou à Pâques la reconnaissance du client nous rend heureux", décrit David Haes. 

Le quart du chiffre d'affaires annuel d'un chocolatier se joue en ce moment, c'est une période cruciale. "Pâques sur une année ça représente entre 20 et 30% environ du chiffre d'affaires", poursuit le chocolatier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants