1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Panne des numéros d'urgence : ce que l’on sait du mort dans le Morbihan
1 min de lecture

Panne des numéros d'urgence : ce que l’on sait du mort dans le Morbihan

Un homme de 63 ans est mort mercredi 2 juin au cours de la panne géante d'Orange. Victime d'un malaise, sa famille n'a pas pu joindre les secours.

Un homme de 63 ans est mort mercredi 2 juin. Sa famille n'avait pas pu joindre les services de secours suite à la panne géante de l'opérateur Orange.
Un homme de 63 ans est mort mercredi 2 juin. Sa famille n'avait pas pu joindre les services de secours suite à la panne géante de l'opérateur Orange.
Crédit : RTL.fr
Panne des numéros d'urgence : ce que l'on sait du mort dans le Morbihan
01:37
Sophie Joussellin - édité par Florine Boukhelifa

Orange présente ses plus vives excuses après la panne qui a fortement perturbé les numéros d'urgence pendant de longues heures mercredi soir. Le PDG de l'entreprise, Stéphane Richard, a été convoqué jeudi 3 mai au ministère de l'Intérieur. Car si le réseau a été rétabli à minuit, l'incident en lui-même n'est pas tout à fait résolu. Cette panne pourrait par ailleurs être en partie responsable de la mort d'un sexagénaire dans le Morbihan.

Un homme de 63 ans est en effet décédé mercredi soir, ont confirmé la préfecture et le centre hospitalier de Vannes. Pris d'un malaise, sa famille n'a pas réussi à joindre les secours en appelant le 15 et le 112. Après de vaines tentatives, un de ses proches l'aurait directement conduit à l'hôpital, où le patient a finalement perdu la vie.

La mort de cet homme a été confirmée par Gérald Darmanin jeudi matin. "Les services du ministère de l'Intérieur ont constaté des dysfonctionnements qui ont touché tout le territoire national hier en fin d'après-midi. Dysfonctionnements que l'on peut qualifier de graves et d'inacceptables", a déclaré le ministre de l'Intérieur.


"Trois faits ont été relevé par les préfets de la République : un dans le Morbihan, où une personne serait décédée n'ayant pas pu joindre les services de secours à temps et ayant eu une maladie cardiovasculaire", poursuit Gérald Darmanin avant d'évoquer les accidents cardiovasculaires de deux autres personnes à la Réunion, elles aussi décédées. Néanmoins, "il est trop tôt pour pouvoir imputer ces décès directement à cette panne" conclut-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/