1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Ouragan Irma : les secours s'attendent "à ce que le bilan augmente"
1 min de lecture

Ouragan Irma : les secours s'attendent "à ce que le bilan augmente"

REPLAY - Vincent Bouchard, chef du détachement anticyclone, décrit les opérations de secours déployées sur les zones sinistrées de Saint-Barthélémy et Saint-Martin.

Les premiers secours atteindront dans la journée les Antilles françaises
Les premiers secours atteindront dans la journée les Antilles françaises
Crédit : Rinsy XIENG / TWITTER / AFP
Ouragan Irma : "On s'attend à ce que le bilan augmente"
05:48
micros
La rédaction numérique de RTL

Irma a frappé violemment, mercredi 6 septembre, les îles de Saint-Barthélémy et de Saint-Martin. Cette dernière serait "détruite à 95 %"selon le préfet. Vincent Bouchard, lieutenant colonel de la sécurité civile, chef du détachement anticyclone se trouve actuellement en Guadeloupe, d'où vont partir les secours. Mais tout va dépendre du vol de reconnaissance qui va décoller dans les prochaines heures et permettre de mesurer l'étendue des dégâts

"Nous allons partir avec un avion où va se trouver madame la ministre [des Outre-mer, Annick Girardin, NDLR] qui va nous permettre de déterminer où est le centre de gravité des dégâts pour pouvoir prioriser notre opération. En parallèle nous projetterons le gros de notre détachement et nos équipements par voies maritimes", explique-t-il.

"C'est de l’inter-service parce que chacun a sa place"

Une fois sur place, sa mission rencontrera des problèmes d'accessibilités et devra faire face aux dégâts des infrastructures. "Ce qui va être le plus compliqué, c'est se déployer dans les villes", résume-t-il.

"Les 8 morts sont confirmées par le centre opérationnel de gestion interministérielle des crises, mais on s'attend à ce que le bilan augmente, parce qu'il y a eu l'effet du vent, mais aussi l'effet de la houle avec des gens, en partie côtière, qui n'ont pas forcément voulu évacuer leur habitation donc... on saura où ils sont quand on aura effectué notre reconnaissance",avoue-t-il également. 

À lire aussi

Pour Vincent Bouchard, cette opération qui réunit des personnels de différentes institutions, "c'est de l'inter-service parce que chacun a sa place. Les actions de sécurité civile, ce seront les sapeurs-pompiers, la partie aide humanitaire va être acheminée par la Croix Rouge, (...) et la sécurisation des axes avec les forces de police et de gendarmerie", détaille-t-il.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/