2 min de lecture Société

"On n'est pas couché" : l'enfance battue est "une réalité terrible" pour Yann Moix

L'écrivain s'est exprimé concernant le problème des enfants battus, thème principal de son roman "Orléans", dans lequel il avoue avoir été frappé par son père.

Yann Moix sur le plateau d'"On n'est pas couché", le 31 août 2019
Yann Moix sur le plateau d'"On n'est pas couché", le 31 août 2019 Crédit : Capture d'écran France 2
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le retour de l'émission On n'est pas couché sur France 2 était attendu dans sa nouvelle version. Mais la première de la saison est devenu un événement lorsque Yann Moix en est devenu l'invité central. Sur fond d'une polémique autour de textes et dessins antisémites publiés dans sa jeunesse, il a été interrogé à ce sujet et a fait son mea culpa. Mais l'invitation, lancée durant l'été par Laurent Ruquier, avait pour thème de départ le roman de l'écrivain, Orléans.

Si là aussi il y a eu une polémique entre Yann Moix et sa famille au sujet de la maltraitance qu'il décrit dans son livre, le thème des enfants battus a été abordé, en présence d'Adrien Taquet, Secrétaire d'État chargé de la protection de l'enfance, auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé.

Enchaînant sur les propos du membre du gouvernement, l'ex-chroniquer de l'émission a livré son sentiment à ce sujet. "L'enfance battue, on n'en parle presque jamais (...) Je crois que c'est l'un des tabous ultimes de notre société", a confié Yann Moix. 

La famille et les coups sont un tel tabou

Yann Moix
Partager la citation

Ainsi, il a assuré que c'est "une réalité terrible, parce que les enfants ne peuvent rien dire". "J'ai mis 25/30 ans à comprendre que j'avais été un enfant battu", explique-t-il. "Je croyais que dans toutes les cuisines, il y avait un martinet", se souvient Yann Moix. 

À lire aussi
Le célibat est-il forcément mal vécu ? société
Le célibat est-il forcément mal vécu ?

"La famille et les coups sont un tel tabou. Il a fallu qu'une polémique vienne couvrir le thème numéro un de ce livre, qui pour moi est l'enfance battue", a-t-il jugé, rappelant néanmoins que ses dessins et écrits antisémites sont "nauséabonds"

Quant au désir d'être lui-même un jour parent, il a avoué qu'il en était "incapable pour l'instant". "J'en rêve, j'ai progressé. Ce sera peut-être possible bientôt, mes dernières barrières sont en train de tomber", a-t-il continué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Yann Moix Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants