1 min de lecture People

Yann Moix s'excuse dans "On n'est pas couché" : "J'ai été une ordure"

L'écrivain, au centre d'une polémique depuis plusieurs jours, a demandé "pardon pour les dessins (négationnistes, ndlr) abjects, choquants que j'ai commis à 20 ans".

Yann Moix sur le plateau de "On n'est pas couché", le 31 mars 2018
Yann Moix sur le plateau de "On n'est pas couché", le 31 mars 2018 Crédit : Capture d'écran YouTube
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

"Le jeune homme que j'étais, je lui cracherais dessus aujourd'hui". Vendredi 30 août, lors du tournage de l'émission On n'est pas couché, diffusée ce samedi 31 août en 2e partie de soirée sur France 2, Yann Moix s'est expliqué sur les différentes polémiques dont il fait l'objet depuis quelques jours, rapporte un journaliste du Le Parisien, qui a assisté à l'enregistrement. Notamment celle qui a fait resurgir des dessins et textes négationnistes dont il est l'auteur. 

Les dessins, il les a réalisés à l'âge de 21 ans pour Ushoahiah, une revue confidentielle et négationniste. Ils représentaient un déporté jouant de la guitare électrique sur fond de croix gammées et de tas de cadavres. Concernant ses écrits, il avait par exemple lancé : "Chacun sait que les camps n'ont jamais existé", "Six millions de juifs soi-disant morts dans les camps", "Les Juifs avides de pognon". Des productions que Yann Moix regrette profondément, comme il l'a martelé sur le plateau de Laurent Ruquier. 

"La première chose, je demande pardon pour les dessins abjects, choquants que j'ai commis à 20 ans", a-t-il commencé. "Je demande pardon à Bernard Henri-Lévy (aujourd'hui un de ses proches, ndlr) et à tous ceux que j'ai blessés du plus profond de mon être. Pardon pour ces bandes-dessinées", poursuit-il.

J'ai un dégoût de moi-même, ce raté, cet être méprisé et méprisable

Yann Moix
Partager la citation

"Je n'avais pas les épaules assez larges pour me suicider physiquement alors je me suis suicidé moralement. J'ai un dégoût de moi-même, ce raté, cet être méprisé et méprisable. Je me vomissais", raconte l'écrivain qui vient de publier le roman Orléans, où il évoque son passé d'enfant battu. 

À lire aussi
Les princes Charles et Harry regardant tendrement Archie People
Meghan Markle et le prince Harry publient une nouvelle photo adorable d'Archie

"Mais j'ai essayé de m'arracher de ce trou noir, de ce cauchemar grâce à des gens lumineux comme BHL qui m'ont permis de me construire intellectuellement. J'ai essayé de me racheter toute ma vie, de combattre la xénophobie", conclut celui qui a confié avoir "crevé de trouille" pendant toutes ces années que son passé resurgisse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Médias Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants