1 min de lecture Sécurité alimentaire

Oeufs contaminés : 5 entreprises françaises ont reçu des lots infectés

Le scandale des œufs contaminés s'est progressivement étendu à plusieurs pays européens. Après avoir frappé les Pays-Bas, la contamination des œufs au fipronil a gagné le territoire français.

Photo d'illustration d'oeufs biologiques prise près de Berlin le 11 janvier 2010
Photo d'illustration d'oeufs biologiques prise près de Berlin le 11 janvier 2010 Crédit : AFP / JOHANNES EISELE
Amélie James
Amélie James
et AFP

Cinq entreprises françaises ont reçu des oeufs contaminés au fipronil provenant des Pays-Bas et de Belgique, a indiqué mardi 8 août le ministère de l'Agriculture. Ces établissements d'ovoproduits sont situés dans la Vienne, le Maine-et-Loire, le Pas-de-Calais, le Nord et le Morbihan. Des enquêtes de traçabilité sont actuellement en cours pour identifier la destination des produits déjà expédiés et susceptibles d'être contaminés.

Deux entreprises ont reconnu ce mardi 8 août avoir utilisé à leur insu des œufs contaminés. Igreca, basée dans le Maine-et-Loire, a dénombré "30.000 œufs de fournisseurs hollandais". L'entreprise a affirmé voir "identifié les lots de produits finis fabriqués à partir de ces matières premières".

Dans la Vienne, la société Samo a été informée dimanche 6 août de la présence dans ses stocks de "huit lots" contaminés en provenance des Pays-Bas. La cargaison représente un poids total d'environ 5 tonnes. L'entreprise assure avoir retiré dès lundi 7 août "tous les lots en provenance de ce pays". Soit "une cinquantaine de tonnes". Les clients concernés ont été rappelés et informés par la firme. 

Introduite lors d'un traitement contre le pou rouge

Par ailleurs, un éleveur du Pas-de-Calais avait spontanément déclaré l'utilisation du même insecticide, selon des informations communiquées par le ministère de l'Agriculture. "Les analyses menées (...) s'avèrent positives, mais aucun œuf issu de cet élevage n'a été mis sur le marché", poursuit le ministère. Conformément à la réglementation, ces œufs seront donc détruits. 

À lire aussi
Un ravioli (illustration) Alimentation
Du porc retrouvé dans des raviolis "100% pur bœuf" Giovanni Rana

Le scandale des œufs contaminés s'est progressivement étendu à plusieurs pays européens. Après avoir frappé les Pays-Bas, la contamination des œufs au fipronil a gagné le territoire français. Les élevages mis en cause expliquent que la substance a été introduite lors d'un traitement contre le pou rouge, un parasite très néfaste pour les poules pondeuses. 

Considéré comme "modérément toxique" pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le fipronil est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde. Les faibles concentrations mesurées dans les oeufs contaminés rendent toutefois le risque d'empoisonnement très faible voire nul.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité alimentaire Entreprises Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants