1 min de lecture Société

Oceanix, la ville flottante qui accueillera les réfugiés climatiques

Oceanix n'est pas le nom d'un village du futur album d'Asterix, non. C'est celui d'une ville que veut construire l'ONU pour les réfugiés des catastrophes climatiques. Et Oceanix serait une ville flottante...

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Oceanix, la ville flottante qui accueillera les réfugiés climatiques Crédit Image : Bjarke Ingels | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Leia Hoarau

Plus de 2 milliards d'habitants vivent aujourd'hui sur des côtes menacées par la montée des eaux et par les ouragans. Il faut donc envisager de leur trouver des lieux pour vivre, et donc, pourquoi pas, de construire des villes flottantes.

Les Nations unies ont décidé de soutenir le projet d'un cabinet d'architecte danois, Bjarke Ingels. Sa solution : d'immenses plateformes flottantes hexagonales de 15.000 m², la taille de deux terrains de foot. On peut en mettre côte à côte autant qu'on veut. 

Sur chacune peuvent vivre 300 personnes. Ces plateformes sont faites avec une sorte de corail très solide qui pousse vite grâce à des courants électriques. Cette ville serait entièrement durable et autonome. Les maisons seraient en bois et en bambous, et elles ne seraient pas très hautes, pour pouvoir résister plus facilement aux ouragans.

L'eau de pluie sera récupérée ou l'eau de mer sera dessalée. Seront également prévues des productions agricole et aquacole (il faudra donc aimer les coquillages et les poissons pour y vivre). Enfin, l’électricité sera solaire. Oceanix city serait amarrée à moins de 2 km de la côte et les modules pourront être remorqués sen cas de catastrophe. 

À lire aussi
L'invité de RTL du 15 novembre 2019 société
"Gilets jaunes" : un mouvement sur le "déclin", selon le démographe Hervé Le Bras

Le projet de l'architecte danois est soutenu financièrement par un français, Marc Collins Chen, ancien ministre du Tourisme de la Polynésie française, qui a défendu cette idée la semaine dernière a New York, au siège des Nations Unies. Il est persuadé que les villes durables de demain seront construites sur l'eau.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Écologie Réfugiés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants