2 min de lecture Incendie à Notre-Dame

Notre-Dame de Paris : la fin des travaux toujours prévue pour "avril 2024"

INVITE RTL - Alors que le planning de restauration est bouleversé par la crise sanitaire, le général Georgelin pense arriver "à rendre cette cathédrale au culte catholique en avril 2024".

Yves Calvi 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Notre-Dame : le général Georgelin prévoit une fin des travaux "en avril 2024" Crédit Image : Philippe LOPEZ / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Sarah Ugolini

Il y a un an, en pleine semaine sainte, la cathédrale Notre-Dame de Paris brûlait. Aujourd'hui, c'est la crise du coronavirus qui vient ajouter de la complexité à la reconstruction de l'édifice. "Beaucoup a été fait pendant cette année, même si ça a été souvent compliqué", assure  le général Jean-Louis Georgelin. 

Une avancée des travaux qui est d'abord due "aux 340.000 donateurs qui ont permis de lever des fonds pour financer ce chantier tout à fait hors normes", selon le président de l'établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Tout au long de l'année, il a "fallu consolider et sécuriser la cathédrale". "Nous allons arriver à l'été à la fin de la phase de consolidation et sécurisation, il nous reste à démonter ce fameux échafaudage", explique Jean-Louis Georgelin. Lorsque cela sera fait, "les architectes pourront examiner en détail la voûte et poser un diagnostic qui permettra de dire, j'espère enfin, que la cathédrale est sauvée". 

Il nous reste à finaliser l'inspection de la voute pour pouvoir lever l'état de péril du bâtiment

Jean-Louis Georgelin, président de l'établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.
Partager la citation

"En un an, malgré des tempêtes assez violentes, la canicule, nous n'avons rien enregistré de préoccupant et donc nous pouvons êtres optimistes", estime celui qui est en charge de la reconstruction. "Il nous reste à finaliser l'inspection de la voute pour pouvoir lever l'état de péril du bâtiment", rassure Jean-Louis Georgelin. Le calendrier du chantier a été bousculé par la crise sanitaire

À lire aussi
La cathédrale Notre-Dame de Paris le 25 mars 2020 patrimoine
Notre-Dame de Paris : Macron opte pour une reconstruction à l'identique

"Il n'y a pas d'enteprise qui travaille sur le chantier, il y a une équipe de sécurité car c'est un chantier vaste qui atire beaucoup de gens qui aimeraient venir voler des pierres", explique le chargé de la restauration. "Nous préparons la reprise du chantier", assure-t-il, espérant une reprise des travaux le 11 mai. "J'espère bien qu'il en sera ainsi, en tout cas j'y travaille", martèle-t-il.

Je pense que nous devrions arriver à rendre cette cathédrale au culte catholique en avril 2024

Jean-Louis Georgelin, résident de l'établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris.
Partager la citation

Mais alors le planning initial d'une restauration de l'édifice en cinq ans est-il tenable ? "Je ne vois pas à ce stade de raison de ne pas tenir cet engagement. Nous allons arrêter le chantier deux mois sur 60, c'est à nous de trouver les moyens d'etre plus rigoureux, de retrousser nos manches davantage. Quand je vois l'enthousiasme de tous les acteurs de ce chantier, je pense que nous devrions arriver à rendre cette cathédrale au culte catholique en avril 2024", annonce Jean-Louis Georgelin. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Incendie à Notre-Dame Notre-Dame de Paris Restauration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants