1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Attentat à Nice : un chauffeur fou fonce dans la foule, au moins 80 morts
9 min de lecture

Attentat à Nice : un chauffeur fou fonce dans la foule, au moins 80 morts

MINUTE PAR MINUTE - La Préfecture des Alpes-Maritimes évoque un attentat et demande aux habitants de rester cloitrés chez eux. Le ministère de l'Intérieur a annoncé qu'il n'y avait pas de prise d'otages en cours depuis l'attaque.

Un camion a foncé dans la foule sur la promenade des Anglais à Nice jeudi 14 juillet vers 22h40.
Un camion a foncé dans la foule sur la promenade des Anglais à Nice jeudi 14 juillet vers 22h40.
Crédit : VALERY HACHE / AFP
Geoffroy Lang & Claire Gaveau & AFP

Un camion a foncé jeudi soir dans la foule sur la Promenade des Anglais à Nice pendant le feu d'artifice du 14 juillet, faisant plusieurs victimes selon la mairie et des témoins sur place, la préfecture des Alpes-Maritimes évoquant quant à elle un attentat. Plusieurs heures après l'attaque, un bilan provisoire fait état de 80 morts, 120 blessés dont 18 seraient en état "d'urgence absolue", selon les chiffres annoncés par Bernard Cazeneuve. 

La mairie de Nice a évoqué plusieurs victimes et vers 23H20, un important périmètre de sécurité était délimité à proximité, autour de la place Masséna, a constaté un autre correspondant de l'AFP. Selon Christian Estrosi, l'ancien maire de Nice (LR) et président de la région PACA, cette attaque "semble avoir fait des dizaines de morts". La préfecture des Alpes-Maritimes, évoquant un attentat, a conseillé aux habitants de rester cloîtrés. Le véhicule, un van blanc, a foncé à pleine vitesse sur les gens selon un journaliste de l'AFP sur place, suscitant un mouvement de panique et jetant des débris tout autour.
>> Ce que l'on sait de l'attaque perpétrée à Nice

Suivez les événements minute par minute

05h20 - Le "plan blanc" a été déclenché après cet attentat à Nice. Une mesure exceptionnelle qui avait déjà été déployée après les attentats du 13 novembre.

La rédaction vous recommande

05h00 - Écoutez l'édition spéciale sur RTL après l'attaque à Nice qui a fait au moins 80 morts.

04h45 - 
Le Conseil de sécurité de l'ONU a "condamné avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste barbare et lâche" commise jeudi soir à Nice. 
Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil expriment "leur profonde sympathie et leurs condoléances" aux familles des victimes et au gouvernement français. 
04h34 - La Promenade des Anglais sera fermée vendredi.

04h26 - Également présente à Nice, Marisol Touraine a tenu a salué les victimes et exprimer sa solidarité avec tous les personnels médicaux déployés depuis l'attaque. "Mon message c'est de saluer l’extraordinaire réactivé des professionnels de santé, de les remercier de leur engagement et de saluer la qualité du travail qu'ils accomplissent", a-t-elle expliqué assurant au passage que "le plan blanc bien fonctionné". 

04h22 - "Nous savions que la menace terroriste restait extrêmement élevée. Nous sommes en guerre avec des terroristes qui veulent nous frapper à tout prix et de façon extrêmement violente. Cela implique une mobilisation extrêmement forte des services du ministère de l'Intérieur mais pas seulement", a déclaré Bernard Cazeneuve.

04h20 -
Le ministre de l'Intérieur a annoncé que le plan vigipirate allait être renforcé dans le département. "L'identification du criminel est en cours, il conviendra d'établir si oui ou non il a bénéficié de complicité", a-t-il déclaré refusant de communiquer sur le chauffeur qui a tué pas moins de 80 personnes.

04h19 - Bernard Cazeneuve parle d'un bilan de 80 personnes tuées et 18 personnes blessées en état "d'urgence absolue".

04h10 - Manuel Valls s'est à son tour exprimé sur cette attaque. Le Premier ministre a évoqué une "immense douleur" : "La ville de Nice frappée par le terrorisme le jour de notre fête nationale. Immense douleur, le pays est en deuil. Les Français feront face", a-t-il écrit sur Twitter. 

03h57 - Autre annonce importante de la part du chef de l'État : le maintien de l'opération Sentinelle, qui déploie 10.000 militaires supplémentaires pour assurer la sécurité des Français, mais il fait également appel à la réserve opérationnelle. 

03h50 - François Hollande a annoncé la prolongation de trois mois de l'état d'urgence au-delà du 26 juillet alors qu'il avait annoncé la fin de ce dernier lors de son interview du 14 juillet. 

La rédaction vous recommande

03h47 - "L'horreur vient de s’abattre sur la France. Un camion a foncé sur la foule avec l'intention de tuer, d'écraser et de massacrer", a déclaré le chef de l'État en ouverture de son allocution télévisée. "Le caractère islamiste ne peut être nié", a-t-il affirmé dans un second temps. 

03h35 - 
"Le feu d’artifice venait de se terminer. Les gens rentraient chez eux ou étaient devant les petites scènes de concert qu’il y avait sur la Promenade des Anglais quand tout à coup un camion fou a débarqué et a tout emporté sur son passage", témoigne Michael Lefebvre, correspond pour RTL, présent sur place lors de l'attaque

03h26 - Des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien ont été retrouvés dans le camion, a affirmé une source policière. 

03h24 - La Une de Nice-Matin a été dévoilée après cette attaque meurtrière.