1 min de lecture Nantes

Nantes : un squat de migrants attaqué au cocktail molotov

Un engin incendiaire a été lancé par un inconnu par une fenêtre d'une maison du quartier Chantenay.

Une voiture de police (photo d'illustration).
Une voiture de police (photo d'illustration). Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un bâtiment occupé à Nantes par une cinquantaine de migrants africains a la cible d'un jet de cocktail molotov dans la nuit de samedi à dimanche. Le projectile a provoqué un début d'incendie, mais aucun blessé n'est à déplorer, selon des indications d'un comité de soutien local. Aux alentours de Minuit, un engin incendiaire a été lancé par un inconnu par une fenêtre de la maison du quartier Chantenay alors que les occupants s'apprêtaient à s'endormir.  Ils occupent la bâtisse depuis près près d'un an.

Quatre personnes présentes sur place ont réussi à éteindre l'incendie avec de l'eau et des couvertures, selon le Collectif de soutien aux expulsés de la rue des Stocks. Sur les lieux du feu, des traces de suie étaient visibles à une fenêtre extérieure et à l'intérieur de la pièce atteinte par l'engin incendiaire, où régnait une forte odeur de brûlé, selon le quotidien Ouest France, qui a révélé l'affaire, parlant de "deux bouteilles enflammées". "Celui qui a fait ça, il a voulu nous tuer", a témoigné  un des occupants cité par le quotidien.

Le collectif de soutien réclame des centres d'accueil de qualité

Le Collectif a dénoncé dimanche une "agression criminelle et xénophobe, qui s’inscrit dans une suite d’actes de plus en plus violents à l’encontre des migrants : inscriptions racistes, poses de cadenas sur les portes d’un squat et dégradations diverses à l’encontre des associations qui soutiennent les migrants". Dénonçant "la politique laxiste du gouvernement et des autorités locales, qui laissent toute liberté d’agir lâchement à des groupes xénophobes et racistes", le Collectif a demandé l'ouverture rapide de "centres d’accueil inconditionnel et de qualité" pour les personnes "sans abri, sans papiers, sans possibilité de travail". 

À lire aussi
Nantes faits divers
Nantes : un patient s'enfuit au volant d'une ambulance

Outre la maison visée par le cocktail molotov, occupée par des migrants venus essentiellement du Soudan, d'Erythrée et de Somalie, un autre squat regroupe à Nantes plusieurs dizaines de migrants dans un presbytère du quartier Doulon depuis l'été 2014.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nantes Migrants Réfugiés
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780425475
Nantes : un squat de migrants attaqué au cocktail molotov
Nantes : un squat de migrants attaqué au cocktail molotov
Un engin incendiaire a été lancé par un inconnu par une fenêtre d'une maison du quartier Chantenay.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/nantes-un-squat-de-migrants-attaque-au-cocktail-molotov-7780425475
2015-11-08 16:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PQl6ypWGn5Hj1rtGQFbFtQ/330v220-2/online/image/2015/1016/7780123572_une-voiture-de-police-a-paris-le-9-fevrier-2015.jpg