1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Martinique : couvre-feu prolongé jusqu'au 8 décembre
1 min de lecture

Martinique : couvre-feu prolongé jusqu'au 8 décembre

Le préfet de la Martinique a annoncé ce samedi 4 décembre que le couvre-feu, en vigueur depuis le 25 novembre, est prolongé jusqu'au 8 décembre.

Le couvre-feu a été prolongé en Martinique jusqu'au 8 décembre
Le couvre-feu a été prolongé en Martinique jusqu'au 8 décembre
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Romain Giraud

Le couvre-feu en Martinique a été prolongé ce samedi 4 décembre par la préfecture jusqu'au 8 décembre, a annoncé le préfet via un communiqué publié sur Twitter. Mis en place depuis le 25 novembre "jusqu'au retour au calme", pour faire face aux "violences urbaines nocturnes", le couvre-feu prendra donc fin mercredi prochain à 5 heures du matin, heure locale. 

"Afin de limiter le risque de troubles à l'ordre public durant la nuit et réduire les risques pour les personnes et les biens, l'interdiction de circulation entre 19h et 5h sur l'ensemble du territoire de la Martinique est prolongée jusqu'au mercredi 8 décembre 2021 à 5h", dit le communiqué. 

Cette mesure vise à apaiser la situation dans le pays, alors que des policiers, des pompiers, mais aussi des journalistes ont été pris pour cibles par des tirs d'armes à feu ces derniers jours. Depuis le 22 novembre dernier, la Martinique est sujette à une grève générale avec comme principale revendication la fin de l'obligation vaccinale et des suspensions pour les soignants, mais aussi la hausse des salaires et des minima sociaux et la baisse des prix des carburants et du gaz. 

Circulation globalement rétablie, encore quelques blocages

Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu avait annoncé lundi 29 décembre à Pointe-à-Pitre l'envoi d'un escadron de 70 gendarmes mobiles et 10 membres du GIGN supplémentaires depuis la métropole, indiquant que plus de 120 interpellations avaient été à ce jour réalisées. 

À lire aussi

Ce vendredi, la Martinique a néanmoins retrouvé un certain calme avec une circulation fluide, indique l'AFP, même si des barrages subsistent à des endroits stratégiques, confirmant une accalmie du mouvement social qui a dégénéré en crise. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/