1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Marseille : l'État au secours d'écoles délabrées et délaissées
2 min de lecture

Marseille : l'État au secours d'écoles délabrées et délaissées

Délabrées et mal entretenues, de nombreuses écoles marseillaises tombent en ruine et ont besoin d'importants travaux de rénovation. Il s'agit de l'axe numéro du plan colossal de l'État en faveur de la ville, avec un milliard d'euros destinés à remettre sur pied les écoles.

La ville de Marseille (illustration)
La ville de Marseille (illustration)
Crédit : NICOLAS TUCAT / AFP
Marseille : l'État au chevet de la situation insoutenable des écoles marseillaises
03:22
Etienne Baudu - édité par Quentin Marchal

Au moment où Emmanuel Macron attaque sa visite de trois jours à Marseille, ce mercredi 1er septembre, son plan colossal pour la ville est fortement attendu. L'axe numéro un concerne les écoles, qui tombent en ruine dans la ville méditerranéenne.

Cette situation catastrophique ne date pas d'hier dans la cité phocéenne, qui a été marquée par plusieurs décennies de laisser-aller. Au delà des rats, des punaises de lits dans les dortoirs, des chauffages qui tombent en panne en plein hiver ou de la pénurie de papier toilette, ce sont en réalité des écoles entières qu'il faut reconstruire de fond en comble

À l'heure actuelle, le bilan est accablant. Une école primaire du 3ème arrondissement a par exemple été entièrement montée en préfabriqués. En cas de météo capricieuse et de pluie, les plafonds de ces préfabriqués lâchent et les classes sont inondées. Par ailleurs, 55 écoles construites dans les années 1960 n'ont bénéficié d'aucune rénovation depuis qu'elles ont vu le jour. Avec des structures métalliques fragiles, des plaques d'amiante dans les murs et certaines installées sur des terrains pollués, ces écoles sont potentiellement dangereuses.

Enfin, il y a aussi ces travaux d'entretien courant ubuesques. Récemment, un agent de la ville est venu réparer le portail d'une école en oubliant ensuite sa caisse à outils. Après un appel du directeur, l'agent n'est venu la récupérer qu'une semaine après.

170 des 470 écoles marseillaises classées prioritaires

À lire aussi

Depuis le début du mandat de la nouvelle municipalité, menée par Benoît Payan, la situation n'a que très peu changé, car il faut un travail de fond, long de plusieurs années. La volonté en revanche, sans doute. Un premier budget de 85 millions d'euros a été voté et 170 écoles sur les 470 que compte la ville ont été classées comme prioritaires pour leur réhabilitation. 

La totalité de ces établissements seront refaits de fond en comble. Une école du 15ème arrondissement va par exemple être totalement désossée, avec une reprise complète de la structure, un désamiantage des murs et du revêtement, un nettoyage des sols pollués pour un coût estimé à 22 millions d'euros

Le gymnase de cette école qui est fermé depuis des années sera quant à lui reconstruit mais dans une nouvelle optique. Il bénéficiera bien entendu aux élèves mais il sera aussi ouvert sur le quartier pour que les associations puissent aussi en profiter, c'est la notion d'espace partagé. Ailleurs ce sera la bibliothèque de l'école qui sera accessible aux habitants des alentours.

Néanmoins, compte-tenu de l'ampleur des travaux, l'enveloppe de 85 millions d'euros ne sera sans aucun doute pas suffisante. La municipalité a avancé le chiffre d'un milliard d'euros pour remettre sur pied les écoles marseillaises. Avec l'aide indispensable de l'État, la situation pourrait ainsi s'améliorer plus rapidement et plus efficacement sans doute car aujourd'hui, le stade de l'urgence est dépassé depuis longtemps à Marseille.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/