1 min de lecture Agriculture

Loire-Atlantique : Corcoué-sur-Logne ne veut pas devenir "la capitale de la bouse"

REPORTAGE - Corcoué-sur-Logne, à 30 minutes de Nantes, doit accueillir un méthaniseur géant capable de recycler des tonnes de déjections animales. Les habitants refusent de vivre dans "la capitale de la bouse".

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Loire-Atlantique : Corcoué-sur-Logne ne veut pas devenir "la capitale de la bouse" Crédit Image : Patrice Gabard/RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrice Gabard édité par Paul Turban

L'odeur du fumier, ils n'en veulent pas, et ils se sont réunis ce lundi 19 octobre pour le dire. La commune de Corcoué-sur-Logne, à 30 minutes au sud de Nantes, a été choisie pour installer un futur site géant de méthanisation capable de recycler plusieurs centaines de milliers de tonnes de déjection animale par an. Mais les habitants ne souhaitent pas voir leur village devenir, ils le disent eux même, "la capitale de la bouse".

Les opposants à ce projet pharaonique dénoncent la méthanisation industrielle. Cette usine XXL franco-danoise doit coûter 70 millions d'euros et rassembler 230 exploitations agricoles. Elle devrait être capable de traiter 548.000 tonnes de lisier par an. 

"Moi, ce que je crains le plus, c'est d'avoir une agriculture qui devienne forcément intensive avec des vaches dans les étables pour pouvoir récupérer le lisier et non plus au pré où ce sont les meilleures protéines, regrette une manifestante. On va produire du gaz à grandes dépenses de diesel puisqu'il y aura des camions qui vont rouler du matin au soir."

On est sur l'industrialisation de l'écologie

Damien, porte parole du collectif d'opposants.
Partager la citation

"Je ne suis pas sûr que ce projet soit synonyme de progrès aujourd'hui", note un autre opposant. On est loin d'un projet de transition écologique selon Damien, menuisier et porte-parole du mouvement : "Là, on est sur l'industrialisation de l'écologie."

À lire aussi
religions
Ramadan : quand auront lieu la deuxième "Nuit du doute" et l'Aïd ?

"Le but, ça va être de gagner rapidement de l'argent puisqu'il y a des subventions de l'État, estime Damien. Le but, ça ne va pas d'être de réussir à faire quelque chose de vert puisque le digestat qui sort du méthaniseur tue les abeilles, tue les vers de terre. Ça n'est pas bon." Le collectif qui manifestait pour la première fois demande l'abandon du projet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Loire-Atlantique Manifestations
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants