1 min de lecture Immigration

Loi immigration : sans recensement, "c'est le droit d'asile qui va en pâtir", selon Didier Leschi

Le directeur général de l'Office français de l'immigration et de l'intégration défend la circulaire immigration du gouvernement, qui fait polémique.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Loi immigration : sans recensement, "c'est le droit d'asile qui va en pâtir", selon Didier Leschi Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

L'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) s'occupe du premier accueil des personnes qui viennent en France. Parmi les migrants, il y a d'abord ceux qui ont le droit. "La France, c'est 200.000 à 220.000 nouveaux titres de séjour tous les ans", assure Didier Leschi, directeur général de l'OFII. Il y a aussi les demandeurs d'asile que l'OFII héberge. "Actuellement, 84.000 personnes sont dans le dispositif national d'accueil", souligne-t-il.

Un système qui est totalement actif. "Le dispositif national d'accueil est plein à 96%", confie le directeur général de l'OFII. Ce que propose la circulaire Collomb relative au recensement des migrants dans les centres d'hébergement, c'est de mettre en place dans ce dispositif généraliste, une sorte de recensement de la situation dans laquelle se trouvent les personnes accueillies en France. 

On ne peut pas dire que l'humain ne soit pas pris en compte

Didier Leschi, directeur général de l'OFII.
Partager la citation

Face aux associations qui contestent la loi asile-immigration, Didier Leschi assure : "On ne peut pas dire que l'humain ne soit pas pris en compte". Pour lui, quand il s'agit de pays en guerre il n'y a pas de problème. C'est différent lorsqu'il s'agit de migration économique.

À lire aussi
Leïla Slimani et Emmanuel Macron à l'Élysée, le 11 mai 2017 immigration
Sans-papiers : l'écrivaine Leïla Slimani interpelle Emmanuel Macron

"Si on mélange la question de l'asile avec d'autres migrations, à la fin, c'est le droit d'asile qui va en pâtir", ajoute Didier Leschi, défendant le Premier ministre. Pour lui, Édouard Philippe souhaite accélérer l'accès à la demande d'asile, augmenter le parc d'hébergement mais aussi améliorer la reconduite à la frontière parce que c'est une question de respect de la loi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Loi Migrants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791796673
Loi immigration : sans recensement, "c'est le droit d'asile qui va en pâtir", selon Didier Leschi
Loi immigration : sans recensement, "c'est le droit d'asile qui va en pâtir", selon Didier Leschi
Le directeur général de l'Office français de l'immigration et de l'intégration défend la circulaire immigration du gouvernement, qui fait polémique.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/loi-immigration-sans-recensement-c-est-le-droit-d-asile-qui-va-en-patir-selon-didier-leschi-7791796673
2018-01-11 23:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JXs-hGHSKqDdpDy9YLv1fQ/330v220-2/online/image/2017/1124/7791119583_un-policier-face-a-des-migrants-a-calais-le-16-aout-2017.jpg