1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les Restos du cœur privés de local dans la Sarthe
1 min de lecture

Les Restos du cœur privés de local dans la Sarthe

L'association souhaitait s'implanter dans la ville de Sablé-sur-Sarthe. La commune a refusé sous prétexte qu'une autre association distribue déjà de la nourriture aux plus démunis.

Un "Resto du coeur" à Marseille, le 22 novembre 2016.
Un "Resto du coeur" à Marseille, le 22 novembre 2016.
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Sarthe : les Restos du cœur se voient refuser un local
00:58
Christian Panvert & Sarah Belien

"Je trouve ça complètement absurde et illogique," déclare Ludovic, un bénéficiaire des Restos du Cœur. L'association de distribution de nourriture pour les personnes dans le besoin souhaitait s'installer dans la ville connue pour être le fief de François Fillon, Sablé-sur-Sarthe. L'ancien candidat à la présidentielle n'a cependant rien à voir avec cette affaire.

La municipalité a tout simplement refusé de mettre à disposition un local pour l'association. Les bénéficiaires doivent donc se rendre chaque semaine à 25 kilomètres de là. "Je pense qu'il pourrait au moins mettre un Restos du cœur pour les gens en grosse galère. Sablé c’est pas si petit que ça," déplore Florence, également dans le besoin.

Jean-Luc Guy est bénévole aux Restos du Cœur de la Suze qui compte 450 bénéficiaires. Et "parmi ces personnes, on a presque la moitié qui vient de la communauté de commune de Sablé-sur-Sarthe. Une grande partie de ces personnes utilisent leur voiture personnelle quand ils en ont. Sinon c'est du covoiturage mais avec des véhicules qui ne sont pas toujours en très bon état. Une autre partie des personnes prennent le train," explique-t-il.

Le maire adjoint de la commune, Claude Perinelle, également militant depuis 49 ans à la Croix Rouge, a crée une association, Le Panier du pays sabolien. Elle distribue tous les jeudis des repas à 830 personnes. "On avait des personnes qui allaient à une seule distribution, d'autres qui allaient à trois distributions, finalement c'était pas équitable. Une autre distribution ce n'est pas ma philosophie," explique le maire adjoint. L'association se dit cependant prête à ouvrir une discussion avec les Restos du cœur.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/