1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 8h - Coronavirus : les soignants craignent une 4e vague dans les hôpitaux
1 min de lecture

Les infos de 8h - Coronavirus : les soignants craignent une 4e vague dans les hôpitaux

Face à l'augmentation des contaminations due au variant Delta, de nombreux professionnels de santé réclament des mesures strictes, pour éviter que la tension ne se fasse sentir dans les hôpitaux.

Un membre du personnel médical regarde un patient infecté par le Covid-19 allongé sur un lit à l’unité de soins intensifs (USI) de l’hôpital privé Elsan - Clinique Océane à Vannes, dans l’ouest de la France, le 20 avril 2021. (Illustration)
Un membre du personnel médical regarde un patient infecté par le Covid-19 allongé sur un lit à l’unité de soins intensifs (USI) de l’hôpital privé Elsan - Clinique Océane à Vannes, dans l’ouest de la France, le 20 avril 2021. (Illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Le journal RTL de 8h du 26 juillet 2021
12:20
Les infos de 8h - Coronavirus : les soignants craignent une 4e vague dans les hôpitaux
12:20
Denis Granjou - édité par Charlotte Diry

Le Docteur Fabrice Camou, chef du service de réanimation de l'hôpital bordelais Saint-André regarde à travers la vitre de la chambre d'un malade endormi, allongé sur son lit, intubé. Au total, ils sont trois à être hospitalisés pour cause de Covid-19 ici dans le service. Trois hommes de 40 à 50 ans qui n'étaient pas favorables au vaccin. 

"J'ai pu parler avec les trois, avant l'intubation. Ce n'est pas nécessairement des personnes qui étaient profondément antivax, mais qui finalement, ne s'imaginaient pas être à risque. Maintenant, on n'est bien sûr pas dans la culpabilisation, ça n'a aucun intérêt. Mais toutes ces personnes et leurs familles surtout, sont évidemment atterrées", confie le médecin.

Des soignants qui avouent ne pas comprendre les manifestations antivax qui se multiplient le week-end, presque sous les fenêtres de l'hôpital. "C'est très difficile pour nous qui sommes dans le bain du Covid depuis des mois, de comprendre que l'on puisse être aussi réticent à la vaccination. On est tous lassé franchement de recevoir des patients jeunes, qu'on voit se dégrader malgré la mise en place des traitements".

À ce jour, trois des quatorze lits du service de réanimation de l'hôpital Saint-André sont occupés par des cas Covid. Un chiffre qui pourrait s'accroître hélas, au fil des semaines. "Cette course contre la montre, elle est lancée. Il faut que ça s'arrête. Il faut que les gens se vaccinent. Il ne faut plus que nos services se retrouvent dépassés par un afflux massif de patients graves".

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Transport - Le trafic reprend doucement mais surement à Montparnasse, au lendemain d'un accident de chantier mortel, qui a impacté des dizaines de milliers de passagers. 

Politique - La première visite d'un président français aux Îles Marquises : Emmanuel Macron est arrivé sur place.

Sport - Pas de nouvelle médaille tricolore cette nuit : découvrez les derniers résultats olympiques des français en direct de Tokyo. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/