2 min de lecture Épidémie

Les infos de 7h30 - Coronavirus : comment fonctionne le laboratoire mobile de la gendarmerie ?

Le pôle scientifique de la gendarmerie a mis à disposition un laboratoire mobile, installé dans un bus. Habituellement, il sert à relever les preuves sur les scènes de crime, il servira désormais à effectuer les tests de dépistage.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Coronavirus : comment fonctionne le laboratoire mobile de la gendarmerie ? Crédit Image : Gendarmerie nationale - AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sina Mir présente "Immersions" sur RTL
Sina Mir
édité par Camille Sarazin

Le pôle scientifique de la gendarmerie a installé un laboratoire mobile dans un bus sur le parking de l’hôpital de Garches. D’habitude, il sert à rechercher des empreintes, de l’ADN sur des scènes de crime. Cette fois, ce dispositif va servir à dépister le coronavirus.

Ces experts en combinaison dans leur grand bus bleu, équipés de microscopes, avaient déjà été déployés après la catastrophe de la Germanwings en 2015. Ce laboratoire supplémentaire va permettre d’analyser plus vite les échantillons prélevés par les médecins à l’intérieur de l’hôpital. 
 
"L’échantillon rentre, on le détecte et on dit si ça c’est positif ou négatif", explique le général Touron est le patron du pôle scientifique de la gendarmerie nationale. "On fonctionne le matin, l’après-midi, les équipes ne se croisent pas."

Leurs activités habituelles, de recherches d’indices sur les scènes de crime, ont été réduites à cause du confinement. "Très sincèrement, je me voyais mal conserver ces capacités sous-employées alors que j’ai à côté de moi tout le service médical français qui est en souffrance." Tous les gendarmes qui participent sont volontaires.

À écouter également dans ce journal

Hôpital - Mona, une infirmière de Brest s’est retrouvée en congés forcéspendant deux semaines. Pendant que l'hôpital mettait en place le plan blanc, elle est allée aider à Paris mais en rentrant elle a appris que son contrat n’était pas renouvelé. 
 
Déconfinement - Édouard Philippe a prononcé pour la première fois mercredi 1er avril le mot "déconfinement"." Une lueur d’espoir pour tous les Français. Ce ne sera probablement pas en une fois et pour tout le monde. 
 
Vacances - "Il n’y aura pas de grands départs ce week-end", martèle le ministre de l’Intérieur. Les vacances scolaires de la zone C commence demain, les contrôles sur les grands axes routiers seront renforcés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Gendamerie Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants