2 min de lecture Justice

Les infos de 5h - Mort du petit Tony : jugé pour "non-dénonciation", le voisin relaxé

Le voisin du petit Tony, un enfant de 3 ans décédé sous les coups de son beau-père en 2016, était jugé à Reims pour "non-dénonciation de mauvais traitements sur mineur".

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 5h - Mort du petit Tony : jugé pour "non-dénonciation", le voisin relaxé Crédit Image : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Le voisin du petit Tony relaxé. Cet homme de 34 ans, poursuivi pour "non-dénonciation de mauvais traitements" suite à la mort en 2016 chez ses voisins du petit Tony, 3 ans, décédé sous les coups de son beau-père, a été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Reims.

L'homme, reconnu travailleur handicapé et sans antécédent judiciaire, comparaissait libre à l'audience. "Tout le monde dans l'immeuble a, à un moment, entendu Tony pleurer", a affirmé le juge Pierre Creton, citant les témoignages de plusieurs voisins.

"Je ne pouvais pas imaginer ce qui se passait", a répondu le prévenu. "On ne savait pas. On ne le supposait même pas, c'était inconcevable". Il a expliqué qu'il passait du temps à s'occuper de sa compagne, gravement malade, et finalement décédée d'un cancer. 

Son avocate, Me Ludivine Braconnier, avait plaidé la relaxe. Elle a souligné qu'il avait prévenu le bailleur social des bruits qu'il entendait et posé une affichette dans l'ascenseur pour interpeller les autres habitants de l'immeuble.

Le beau-père mis en examen pour "meurtre"

À lire aussi
Les victimes sont de jeunes filles mineures en fugue ou habitant dans des foyers d'accueil. justice
Rouen : quatre jeunes mis en examen pour prostitution de mineures

Le 26 novembre 2016, le petit garçon avait succombé à "une rupture de la rate et du pancréas" liée à des coups dans l'abdomen, selon le procureur Matthieu Bourrette. De "très nombreux hématomes" avaient aussi été relevés, accréditant la thèse de violences "habituelles". Le beau-père, mis en examen pour "meurtre" et placé en détention provisoire depuis le 28 novembre 2016, doit être jugé devant la cour d'assises de la Marne début 2020.

La mère, qui a effectué quatre mois de détention avant d'être remise en liberté sous contrôle judiciaire, a elle été mise en examen pour "non-assistance à personne en péril" et "non-dénonciation de mauvais traitements" sur mineur.

A écouter également dans ce journal

PSG Les Parisiens n'ont fait qu'une bouchée des Belges, battus sur le score de 5 buts à 0. Rentré en 2e mi-temps, Kylian Mbappé a inscrit un triplé.

Météo - L'Andorre et six départements du sud de la France ont été placés en vigilance orange par Météo France mardi 22 octobre. Une alerte aux orages mais aussi aux pluies, aux inondations et aux vagues-submersion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Décès Enfants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants