1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 5h - Confinement : le maire de Charleville-Mézières en appelle à l'armée
1 min de lecture

Les infos de 5h - Confinement : le maire de Charleville-Mézières en appelle à l'armée

Constatant des dizaines de verbalisations chaque jour, le maire de Charleville-Mézières, Boris Ravignon, demande à l'État de déployer l'armée dans les rues de sa ville pour faire respecter le confinement.

"Notre police municipale est au maximum", explique Boris Ravignon.
"Notre police municipale est au maximum", explique Boris Ravignon.
Crédit : Sébastien BOZON / AFP
Dimitri Rahmelow - édité par Benoît Collet

 

Le journal de 5h du 16 avril 2020
Le journal RTL
Découvrir l'émission
Le journal de 5h du 16 avril 2020
Le journal RTL
Découvrir l'émission

Boris Ravignon, le maire de Charleville-Mézières, demande à l'État de déployer des militaires dans les rues de sa ville afin de faire respecter les restrictions de circulation imposées par le confinement.

"Notre police municipale est au maximum, nous avons encore plusieurs dizaines de verbalisations par jour. Une minorité ne semble pas comprendre la dangerosité du virus", explique-t-il sur l'antenne de RTL.

"Les militaires qui patrouillent pour l'opération Vigipirate, on pourrait les redéployer pour faire respecter le confinement. S'ils n'ont pas la capacité de verbaliser, ils pourraient faire des patrouilles mixtes aux côtés de la police, ce qui permettrait de démultiplier nos capacités", poursuit l'élu.

À écouter aussi

Dans les Ardennes, le nombre de décès dus au Covid-19 est passé de 3 à 25 ces derniers jours.

À écouter également dans ce journal

Transports - Afin d'éviter aux citadins de prendre les transports en commun, la mairie de Paris réfléchit à la mise en place de pistes cyclables temporaires afin de garantir la distanciation sociale à l'heure du déconfinement. Grenoble et Montpellier sont aussi intéressées par ce type de mesures.

Fonction publique - Une prime de 1.500 euros va être versée pour les soignants de l'hôpital public, ainsi qu'une prime de 1.000 euros pour d'autres fonctionnaires exposés au Covid-19. Les ménages au RSA pourront quant à eux bénéficier d'une prime de 150 euros.

Économie - Les pays membres du G20 ont décidé de suspendre la dette des pays pauvres pour l'année à venir, afin de les aider à faire face à la pandémie de Covid-19.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/