1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 18h - Sécheresse : faut-il s’attendre à une pénurie de pommes de terre ?
2 min de lecture

Les infos de 18h - Sécheresse : faut-il s’attendre à une pénurie de pommes de terre ?

Face à la sécheresse qui a frappé le territoire cet été, la récolte de 2022 s'annonce "catastrophique", engendrant une potentielle pénurie.

Des employés trient des pommes de terre (illustration)
Des employés trient des pommes de terre (illustration)
Crédit : INA FASSBENDER / AFP
Les infos de 18h - Sécheresse : faut-il s'attendre à une pénurie de pommes de terre ?
00:19:49
Les infos de 18h - Sécheresse : faut-il s'attendre à une pénurie de pommes de terre ?
00:19:49
Antoine Decarne - édité par Robinson Hollanders

Les grands sujets de cette fin d'été, la sécheresse et l'inflation, ont des conséquences très concrètes pour notre portefeuille. Il se confirme qu'on va aussi ressentir ces effets avec le produit vedette de notre alimentation, la pomme de terre. La récolte 2022  s'annonce catastrophique, en recul d'au moins 20% par rapport à la moyenne des vingt dernières années.

Les producteurs en appellent au gouvernement et souhaitent que ce choc des prix soit réparti équitablement avec les distributeurs. À Orchies entre Lille et Valenciennes, Olivier Mas est agriculteur et constate les dégâts de la sécheresse, "on peut voir qu'il y a des buttes qui ont fondu, ça peut générer des pommes de terre vertes, pas vendables. Les fanes sont complètement grillées, il n'y a plus de perspectives de développement supérieures."

Ses pommes de terre sont trop petites et c'est le cas sur les 18 hectares qu'il a plantés cette année. Pour lui, les pertes de rendements dépasseront largement les 20 %, "il y a eu des températures très élevées et au-delà de 30 degrés, on appelle ça le zéro végétatif. Elles ne poussent pas."

"Le bénéfice est d'ores et déjà envolé"

L'inquiétude, désormais, c'est de ne pas pouvoir fournir les entreprises qui transforment ces pommes de terre. "J'espère pouvoir honorer mes contrats. Les usines ont utilisé un tonnage qu'on est censé leur fournir. Si on ne sait pas leur fournir, on doit normalement acheter des pommes de terre pour honorer le tonnage qu'on a engagé. Tous les ans, j'ai un volume de pommes de terre que je contractualise au marché libre. Cette perspective, je peux faire une croix dessus. Le bénéfice, à mon avis, est d'ores et déjà envolé."

Si l'agriculteur trinque, le consommateur également. Car avec moins de pommes de terre sur le marché, les prix augmenteront forcément.

À écouter également dans ce journal

Saint-Etienne - Gilles Artigues, élu conservateur de la ville de Saint-Etienne, a fait l'objet d'un chantage par l'entourage de Gaël Pedriau, actuel maire de la ville, après avoir été filmé à son insu avec un escort-boy.

Objectif Lune - La NASA envoie la première fusée de la mission lunaire Artemis. Ce vol d'essai a pour but de tester le nouveau matériel envoyé par l'agence américaine, pour envoyer des hommes sur la Lune en 2024. 

Formule 1 - Au GP de Belgique, sur le circuit de Spa-Francorchamps, le Hollandais Max²² Verstappen, premier au classement général, a fini premier de la course en partant 14ème. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.