1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 18h : attention aux faux mails de la brigade de protection des mineurs
2 min de lecture

Les infos de 18h : attention aux faux mails de la brigade de protection des mineurs

Au moins un millier d'internautes ont reçu des faux mails d'enquêteurs de la brigade de protection des mineurs.

Le fishing est une arnaque en ligne consistant à récupérer les données personnelles d'un internaute via un faux portail.
Le fishing est une arnaque en ligne consistant à récupérer les données personnelles d'un internaute via un faux portail.
Crédit : ISSOUF SANOGO / AFP
Le journal RTL de 18h du 26 février 2021
15:18
Le journal RTL de 18h du 26 février 2021
15:18
Alice Moreno

Une escroquerie supplémentaire dans votre boite mail. La police appelle, depuis quelques mois, à la vigilance : des centaines d'internautes ont reçu des faux mails d'enquêteurs de la brigade de protection des mineurs.

Au moins un millier d'internautes ont reçu ces faux mails, une escroquerie de masse qui dure depuis plusieurs mois. Dans ce courriel, les soi-disant services de police alertent le destinataire : "Vous avez consulté des sites pédopornographiques, vous faites l'objet de poursuites". Si le destinataire répond, le faux enquêteur lui demande alors de régler une "amende". Les montants réclamés varient de 750 à 18.000 euros. 

Depuis que ces faux mails sont envoyés, les vrais services d'enquêtes croulent sous les appels d'internautes inquiets. Les destinataires de ces courriers demandent des explications ou alertent la vraie brigade de protection des mineurs.

Ce message n'est rien d'autre que du chantage : "Les photos de vous dénudé que vous envoyez aux mineurs ont été enregistrées par notre cyber-gendarme. Vous êtes prié de vous faire entendre par mail en nous écrivant vos justifications afin d'évaluer les sanctions. Si vous ne nous écrivez pas, nous pourrons transmettre votre dossier aux médias ou à vos proches. La France entière verra ce que vous faites devant votre ordinateur."

Si la victime répond, l'escroc lui demande alors de régler sur-le-champ et en ligne une amende, et toutes les poursuites devraient alors cesser. Certains internautes ont réglé des sommes de 750 à 18.000 euros.

Un exemple de mail frauduleux de la brigade de protection des mineurs
Un exemple de mail frauduleux de la brigade de protection des mineurs
Crédit : RTL

Comment détecter un mail frauduleux

À lire aussi

Les auteurs du courrier se sont donné du mal. Ils ont intégré un logo de police judiciaire en entête et même des noms de patrons de police, existants ou non. Mais plusieurs défauts peuvent alerter le destinataire. D'abord, le mail est truffé de fautes d'orthographe, le logo n'est pas celui du bon service d'enquête, l'adresse physique de la Brigade de protection des mineurs est mauvaise, le mail de la BPM est une adresse "gmail" alors que toutes les adresses officielles se terminent par "interieur.gouv.fr". 

Et puis, les vrais enquêteurs rappellent qu'un service de police judiciaire ne demande jamais d'argent. Une enquête a été ouverte en septembre par le parquet de Paris et confiée à la BRDP (brigade de répression de la délinquance à la personne) pour "usurpation publique d'insigne ou document pouvant créer une méprise avec ceux de la police pour commettre un crime ou un délit", "tentative d'escroquerie" et "escroquerie".  

À écouter également dans ce journal

Paris - Un confinement de la région parisienne est "une hypothèse parmi d'autres" en fonction de l'évolution de l'épidémie, estime le 1er adjoint à la mairie de Paris.

Espagne - Chez nos voisins espagnols, il y a du nouveau à partir de ce vendredi 26 février. La plupart des régions, même celles très touchées comme la Galice ou Valence, ont décidé de rouvrir la restauration, les commerces et les espaces publics. 

Essonne - Un jeune de 15 ans a été mis en examen pour meurtre et tentative de meurtre après la mort d'un collégien de 14 ans mardi à Boussy-Saint-Antoine (Essonne) lors d'une rixe, a annoncé vendredi le parquet d'Évry.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/