3 min de lecture Société

Les élections municipales font-elles augmenter le nombre de chantiers cette année ?

Les chantiers ont envahi nos villes et nos communes, parfois de manière anarchique. Pourquoi un tel regain des travaux ? Les élections municipales de mars 2020 n'y sont pas étrangères...

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Pourquoi y a-t-il autant de chantiers en ce moment ? Crédit Image : Lionel BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
édité par Thomas Pierre

Ils se multiplient comme des petits pains dans nos villes et nos communes et ils nous agacent parfois, que l'on soit à pieds ou en voiture : les chantiers. C'est un phénomène que connaissent bien les professionnels et les élus, car il y a un lien entre les élections municipales l'année prochaine et le nombre de travaux qui explose. 

Loic Coret est le président délégué de l'Assemblée des communautés de France. "On arrive en fin de mandat à une accélération du point de vue des travaux. (...) On est en plein dans cette période. Tout le monde se précipite pour faire en sorte que d'ici la fin de l'année qui vient un certain nombre de choses soient effectuées dans les collectivités", explique l'élu. 

Et les chiffres le prouvent. Il y a eu 21,5 milliards d’euros de dépenses entre janvier et mars cette année. C'est deux milliards de plus que l'année dernière. Un chiffre qui se rapproche étonnamment de celui de 2013, juste avant les dernières élections municipales un an plus tôt. Une recrudescence de chantiers qui peut sembler bon pour l'emploi, mais qui est cyclique. 

Plus de 5.000 travaux à Paris

Un organisme a mesuré l'impact des municipales et il est édifiant. La Fédération régionale des travaux publics d'Occitanie indique qu'après les élections de 2014, 30 entreprises étaient défaillantes. 1.000 emplois ont été perdus et 400 personnes étaient en activité partielle, car il n'y a presque plus de travaux lors des débuts de mandats, alors que les deux années juste avant c'est une frénésie pour terminer à temps...

À lire aussi
Gare Montparnasse (illustration) société
Andréa Bescond sur RTL : "Toi, tu penses être écolo, humaniste, pacifiste, engagé..."

Voilà pourquoi Frédéric Charmasson, le président délégué de la FRTP alerte les élus. "Ce qu'on aimerait, c'est une croissance permanente bien sur. (...) Par contre ce qu'on aimerait c'est d'avoir quelque chose un peu plus lissée que cette cassure qui fait que derrière on a des difficultés à maintenir nos emplois", explique-t-il. 

Ce n'est pas les villes qui choisissent les contraintes des marchés publics et les dates des élections.

Emmanuel Grégoire, adjoint à la maire de Paris
Partager la citation

Les travaux sont partout et notamment à Paris : plus de 5.000. Emmanuel Grégoire, l'adjoint à la maire de Paris assume et confirme qu'il existe bien un cycle : "Ce n'est pas les villes qui choisissent les contraintes des marchés publics et les dates des élections. (...) Quand on fait des grands réaménagements, il faut bien s'adapter". 

Mais il n'hésite pas non plus à pointer du doigt. "Les pros du BTP ont aussi leur responsabilités. (...) Il n'est pas rare qu'il y ait des pertes de délais dans l’exécution des travaux. Ils prennent du retard sur les chantiers", regrette Emmanuel Grégoire, qui l'assure... beaucoup de gros chantier seront terminés d'ici la fin de l'année. 

Les entreprises de travaux arrivent-elles à suivre ?

Difficilement. Ce qui pose problème en ce moment, c'est l'approvisionnement. "Depuis le mois de janvier, c'est le plein boom. David Da Silva est le gérant de la société DPA l’Européenne. C'est lui qui fournit les entreprises en granit pour les bordures de trottoirs. 

Du granit qui vient d'Espagne ou du Portugal. et les carrières ont du mal à suivre. "C'est juste les délais qui se rallongent. On était à présent à quatre, cinq semaines de délais. Aujourd'hui, les délais sont un peu plus longs. On va attendre deux mois pour avoir de la bordure par exemple", explique l'entrepreneur. 

Vers un pénurie de bitume

Mais ce n'est pas tout. Les retards pourraient s'accumuler sur certains chantiers. "Dans les temps qui viennent, il va y avoir un problème de fourniture de bitume, (...) il y a une explosion de la demande qui amène tout le monde à se retrouver dans un pénurie de bitume", précise Loic Coret le président de l'Assemblée des communautés. 

Routes de France indique qu'il n'y a pas de lien direct avec les élections municipales, mais que la demande en bitume augmente bel est bien à l'approche ces échéances. Les professionnels du BTP appellent désormais les élus à voir au delà des six ans de mandature, plutôt que de vouloir a tout prix terminer les travaux et multiplier les inaugurations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Chantier Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7798017255
Les élections municipales font-elles augmenter le nombre de chantiers cette année ?
Les élections municipales font-elles augmenter le nombre de chantiers cette année ?
Les chantiers ont envahi nos villes et nos communes, parfois de manière anarchique. Pourquoi un tel regain des travaux ? Les élections municipales de mars 2020 n'y sont pas étrangères...
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-elections-municipales-font-elles-augmenter-le-nombre-de-chantiers-cette-annee-7798017255
2019-07-11 10:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1ccfi_EH9rto0jHjaMCFvw/330v220-2/online/image/2019/0711/7798017264_un-chantier-a-paris-en-avril-2019.jpg