2 min de lecture Vidéo

"Al-Qaïda, ce n'est pas le Club Med !", dit Isabelle Saporta

Isabelle Saporta revient sur le témoignage d'un Américain engagé dans l'organisation terroriste al-Qaïda. Selon lui, les conditions d'hébergement n'étaient pas terribles, et il "s'ennuyait ferme".

Micro générique Switch 245x300 C'est comme ça
>
"Al-Qaïda, ce n'est pas le Club Med !", dit Isabelle Saporta Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Il est le premier Américain à avoir rejoint les rangs d'al-Qaïda après les attentats du 11 septembre 2001, et il a donné une interview à la revue de l'école militaire de West Point, interview qui m'a fait bondir. Il faut dire que le témoignage de l'intérieur des rangs d'al-Quaïda livré par Bryant Neal Vinas, est tout simplement hallucinant !

À le lire, on a l'impression que le gars pensait partir au Club Med ou dans un endroit sympa, et qu'à son corps défendant, il est tombé chez al-Quaïda... Et, franchement, c'était pas terrible. L'accueil était moyen et le service détestable. Un cauchemar.

Il explique quand même qu'il a souffert d’un "terrible ennui" au sein de l'organisation terroriste. "Il y a des jours où vous ne faites absolument rien". "Il y avait peu d'opérations et même quand il y en avait, ce n'était pas terrible". Alors, le témoignage ne précise pas, et d'ailleurs on se réjouit qu'il ne le fasse pas, à quel moment, une opération - terroriste je le rappelle - serait devenue ludique à ses yeux. Un cauchemar je vous dis.

Avoir une femme pour moins s'ennuyer

Et ce n'est pas tout. Il enchaîne en se plaignant des conditions d'hébergement qui manquaient de confort. Pensez ! Des maisons en terre ! Attendez, ce n'est pas encore fini, il continue : "La nourriture était mauvaise (…) Riz, soupe de pommes de terre, et jamais de viande".
 
Ben, désolé mon gars, personne t'avait prévenu ? T'es à al-Quaïda-là ! Pas dans un hôtel cinq étoiles. Un peu plus, et il faisait un commentaire pourri sur Trip Advisor ! Bon, cette histoire d'un apprenti terroriste est à la fois glaçante et atroce de médiocrité. Mais du coup, comment s'est-il fait arrêter ? 

À lire aussi
enquête
Sciences Po Grenoble : "On me traîne dans la boue", dit l'un des professeurs accusés

Devinez ? Eh bien, comme l'accueil n'était pas à la hauteur, que la bouffe était dégueu et qu'il s'ennuyait ferme, il s'est dit qu'il faudrait au moins qu'il trouve une nana ! Ambiance Club Med je vous dis ! Du coup, il a décidé de rejoindre le Pakistan pour trouver une femme. C'est comme ça qu'il s'est fait arrêter. 

Eh bien jamais je n'aurais cru que c'est comme ça l'horreur ordinaire !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Jihadistes Jihadisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants