1 min de lecture Radars

Les actualités de 18h : "Gilets jaunes" : plus de 40% des radars sont hors d'usage

INFO RTL - Plus de 40% des radars sont hors d'usage, dégradés ou détruits dans l’Hexagone. Une vague de dégradation sans précédent.

Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et Paul Véronique

C'est le symbole du malaise ambiant : près de la moitié des radars de France sont désormais hors-service, selon une information de RTL. Depuis trois semaines, les autorités enregistrent des records d'actes de vandalisme sur ces machines. Résultat : plus de 40% des radars fixes sont hors d'usage, dégradés ou détruits. Le record absolu se trouve en Haute-Loire, avec 70% de casse.

RTL s’est rendu en Dordogne pour constater les dégâts. Près de la rectiligne D670 au village des Bigaroux, le radar n’a pas fier allure, peinturluré en noir. "On le vandalise au moins une fois par mois, très régulièrement. C’est nous qui allons payer encore et toujours les réparations", déplore Christine au restaurant du village.

35 kilomètres plus loin, avant d’arriver à Saint-Antoine-de-Breuilh, le radar se trouve dans le même état, lui aussi peint en noire. Et juste avant Bergerac, la machine de contrôle n’est plus fonctionnelle non plus, à cette différence que celle-ci est coiffée d’un "gilet jaune".

À écouter également dans ce journal

Le chef de l’État va s’exprimer à 20h à la télévision. Sans doute son intervention la plus importante de son quinquennat à ce jour. Après une semaine de silence, et quatre semaines de mobilisation des "gilets jaunes", Emmanuel Macron devra trouver les mots justes.

À lire aussi
Automobile : pourquoi est-ce le moment d'acheter sa nouvelle voiture ? automobile
Déconfinement : comment acheter directement sa voiture par Internet ?

- Le président a rencontré lundi 10 décembre les partenaires sociaux, les organisations patronales, ainsi que le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, et le président du Sénat, Gérard Larcher. Au fil de cette réunion, Emmanuel Macron a montré une inquiétude assez inhabituelle chez lui.

- Cette crise coûte cher à l'économie française.Les manifestations vont faire perdre 0,1 point de croissance à l’Hexagone sur le dernier trimestre, a déclaré le ministre de l’Économie et des finances Bruno Le Maire, invité de RTL ce matin. "Ce n'est pas rattrapable", a-t-il expliqué, l'image de la France étant écornée auprès des investisseurs étrangers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Radars Auto Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants