1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le Solar Impulse 2 peut-être bloqué jusqu'à l'année prochaine
2 min de lecture

Le Solar Impulse 2 peut-être bloqué jusqu'à l'année prochaine

Cloué au sol au Japon à cause du mauvais temps, le Solar Impulse 2 pourrait voir son tour du monde reporté d'un an en raison du raccourcissement des jours à partir d'août.

L'avion révolutionnaire Solar Impulse au décolle de l'aéroport international de Nanking,en Chine, le 31 mai 2015.
L'avion révolutionnaire Solar Impulse au décolle de l'aéroport international de Nanking,en Chine, le 31 mai 2015.
Crédit : Solar Impulse / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'avion révolutionnaire Solar Impulse 2, qui tente un tour du monde et demeure bloqué au Japon en raison d'une mauvaise météo sur le Pacifique pourrait avoir à différer d'un an sa tentative en raison du raccourcissent des journées à partir d'août, a prévenu un de ses deux pilotes.

Bertrand Piccard, à l'initiative de ce projet avec l'autre pilote André Borschberg, a expliqué à la Tribune de Genève "qu'avant le 5 août nous devons avoir traversé le Pacifique ou l'Atlantique" car l'autonomie de charge des batteries de l'avion est limitée et il a besoin de soleil pour les recharger.

Cloué au sol au Japon

Mercredi, l'avion a dû renoncer à la dernières minute à décoller de Nagoya (centre du Japon), les météorologues ne pouvant garantir cinq jours et cinq nuits de beau temps sur sa route vers Hawaï. "La priorité est la sûreté de l'avion et du pilote. Je pense qu'il n'y aura rien de nouveau avant vendredi", avait indiqué une porte-parole de la mission à Nagoya. Solar Impulse peut "traverser un nuage pendant 10¿heures, mais il lui faut ensuite un ciel bleu pour recharger ses batteries, sinon André saute en parachute. On ne peut pas prendre ce risque", a souligné Bertrand Piccard.

L'avion ne devait pas faire escale au Japon mais y a été forcé par le mauvais temps après son départ de Nanjing en Chine début juin. Depuis il attend un créneau de beau temps sur le Pacifique pour se lancer dans cette traversée de 5 jours et 5 nuits qui n'a jamais été réalisée par un appareil ne volant qu'à l'énergie solaire.

"Nous avons poussé plus loin que personne l’application de l’énergie solaire"

À lire aussi

Si la traversée ne peut se faire cette année l'équipe devra trouver un grand hangar en dur pour protéger cet avion qui a une envergure de 72 mètres supérieure à celle d'un Boeing 747 (68,5 mètres). Actuellement il est abrité dans un hangar gonflable qui le suit dans son périple. L'équipe dispose d'un hangar permanent à New York si l'avion arrivait jusque là et devait différer sa traversée de l'Atlantique.

Solar Impulse 2, dont les ailes sont couvertes de cellules photovoltaïques, avait déjà été bloqué précédemment plus d'un mois en Chine par de mauvaises conditions climatiques. L'avion est parti le 9 mars d'Abou Dhabi pour un tour du monde de 35.000 kilomètres destiné à promouvoir l'usage des énergies renouvelables, en particulier l'énergie solaire.

Les nombreux sponsors de cette aventure suisse ont promis de poursuivre leur soutien en cas de blocage mais se pose la question du financement de l'équipe de 150 personnes qui mène le projet, a expliqué Bertrand Piccard. "Les grincheux diront qu’on montre les limites des énergies renouvelables. La vérité, c’est que nous avons poussé plus loin que personne l’application de l’énergie solaire", a affirmé Bertrand Piccard, en rappelant que l'avion a déjà volé deux jours et deux nuits sans escale pendant sa tentative.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/