1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le nouveau médicament Avastin contre la dégénérescence maculaire (DMLA) sera remboursé
1 min de lecture

Le nouveau médicament Avastin contre la dégénérescence maculaire (DMLA) sera remboursé

REPLAY - Le remboursement de l'Avastin va permettre aux patients de traiter la pathologie à moindre coût et faire baisser la facture de la Sécurité sociale.

Des médicaments (illustration)
Des médicaments (illustration)
Crédit : AFP / JEAN-PIERRE MULLER
Un médicament contre la dégénérescence maculaire désormais remboursé par la Sécurité sociale
01:42
Odile Pouget & La rédaction numérique de RTL

La Sécurité sociale va économiser 400 millions d'euros. À partir du 1er septembre, elle va désormais rembourser l'Avastin, un nouveau médicament qui traite la dégénérescence maculaire liée l'âge (DMLA). Cette maladie provoque des troubles de la vue et touche un million et demi de personnes.

L'Avastin est une molécule utilisée jusqu'à présent dans certains cancers. Elle a notamment la particularité d'être très efficace dans le traitement de la DMLA. Mais elle est aussi infiniment moins chère que le Lucentis, un autre médicament déjà sur le marché pour cette pathologie touchant majoritairement les plus de 65 ans.

Une facture inférieure de près de 700 euros

Pour une injection d'Avastin, il faut désormais compter 10 euros, le tarif fixé par le ministère de la Santé. Le Lucentis, lui, coûtait 700 à 800 euros, pour une injection à renouveler plusieurs fois. "Pour les patients, c'est la possibilité d'être traité à un coût extrêmement modique avec un médicament qui permet d'avoir une amélioration assez sensible de la vision", explique François Chast, patron de la pharmacie Cochin Hôtel-Dieu à Paris.

En autorisant ce remboursement, le gouvernement espère faire chuter la facture pour la Sécurité sociale. En 2013, le Lucentis a représenté son premier poste de dépense : 428 millions d'euros de remboursement. L'économie est toutefois difficile à estimer car les médecins conservent leur liberté de prescription entre les deux médicaments. Et pour l'Avastin, qui bénéficie d'une recommandation temporaire d'utilisation pour la DMLA, le patient devra donner son accord.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/