1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7h30 : General Electric détaille les 1000 emplois qu'il a promis de créer en France
1 min de lecture

Le journal de 7h30 : General Electric détaille les 1000 emplois qu'il a promis de créer en France

REPLAY - GE prévoit notamment de créer 310 postes "hautement qualifiés" en ingénierie et technologie, principalement à Belfort.

Un micro RTL
Un micro RTL
Crédit : RTL
Le journal de 7h30 : General Electric détaille les 1000 emplois qu'il a promis de créer en France
11:30

Le conglomérat américain General Electric a annoncé lundi 8 décembre qu'il allait renforcer ses effectifs à Belfort et établir à Paris un centre d'innovation dans les logiciels afin de respecter son engagement de créer 1000 emplois en France dans le cadre du rachat des activités énergie d'Alstom. "Nous employons environ 14 000 personnes pour le moment en France, et l'accord avec l’État français prévoit qu'il y en aura approximativement 15 000 d'ici à trois ans", a déclaré Mark Hutchinson, le PDG de GE Europe.

Dès le début 2016, le groupe va recruter 250 ingénieurs pour un "centre d'excellence pour les logiciels" qui sera créé à Paris sur le modèle de celui qui existe déjà à San Ramon (Californie), où 1.200 personnes travaillent au développement d'outils pour l'internet industriel. Le groupe prévoit aussi de créer 310 postes "hautement qualifiés" en ingénierie et technologie, principalement à Belfort.

À écouter également dans ce journal

- Manuel Valls a appelé à voter pour les listes de droite face au FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Nord-Pas-de-Calais-Picardie où le PS s'est retiré.

- Des peines de 10 à 20 ans de réclusion ont été requises lundi contre les douze accusés du meurtre de Kevin et Sofiane en 2012 à Échirolles (Isère).

À lire aussi

- Le parquet a requis lundi 18 ans de prison contre Salim Benghalem, jugé en son absence, au procès à Paris d'une filière d'acheminement de jihadistes vers la Syrie.

- Moins d'un mois après les attentats, le groupe Eagles of Death Metal qui jouait au Bataclan lors de l'attaque du 13 novembre a participé à un concert de U2 à Bercy.

- François Hollande n'a pas prévu de s'exprimer avant le 31 décembre.

La rédaction vous recommande

 

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/