1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7h : baisse du coût des vols Pointe-à-Pitre - Orly après l'ouragan Irma
2 min de lecture

Le journal de 7h : baisse du coût des vols Pointe-à-Pitre - Orly après l'ouragan Irma

REPLAY - Afin de faciliter le rapatriement des sinistrés de l'ouragan Irma, Air France revoie ses prix à la baisse.

La ville de Saint-Martin le 8 septembre 2017.
La ville de Saint-Martin le 8 septembre 2017.
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Le journal de 7h00 du 10.09.17 : baisse du coût des vols Pointe-à-Pitre - Orly après l'ouragan Irma
14:46
Martial You

Le soulagement l'emporte dans les Antilles françaises. Après le très dévastateur ouragan Irma, l'ouragan José a été moins violent que les habitants ne le craignaient. Bien que des moyens supplémentaires doivent arriver rapidement sur place, beaucoup de sinistrés se démènent pour rentrer en métropole. Afin de faciliter ces retours, les vols Pointe-à-Pitre - Orly basculent tous à 300 euros. Une modification tarifaire préférentielle décidée après une réunion entre les autorités françaises et Air France.

La compagnie appelle cela les "tarifs rapatriement". Tous les vols Air France qui reviendront de Pointe-à-Pitre directement ou en passant par Cayenne ou Fort-de-France seront autour de 300 euros jusqu'au 19 septembre. Le site Internet ne l'affiche pas encore car la décision a été prise tard samedi 9 septembre au soir, mais le service téléphonique et les guichets dans les aéroports ont reçu la consigne. Cela concernera environ trois vols par jour. 

Les compagnies françaises qui reviennent des Antilles ont été prises d'assaut au cours du week-end. On s'est rué sur les dernières places à destination de Paris dans tous les vols Air France ou XL Airways. Quitte à faire plus de 30 heures de voyage avec des escales. Personne ne peut dire encore combien de personnes vont chercher à rejoindre la métropole dans les prochains jours. Air France réfléchit à affréter un vol supplémentaire mercredi 13 septembre. L'armée a également été sollicitée pour organiser le rapatriement de 250 personnes la nuit dernière, en plus des vols réguliers. 

À écouter également dans ce journal

Marine Le Pen, lors de son discours à Brachay du samedi 9 septembre, a estimé que les effets de l'ouragan Irma n'ont pas été suffisamment pris en compte par les autorités françaises. Une mise en cause à laquelle a répondu le Premier ministre Édouard Philippe quelques heures plus tard.

À lire aussi

- Après avoir dévasté les Antilles et balayé le nord de Cuba, l'ouragan Irma s'abat en ce moment sur les côtes de la Floride. Six millions d'habitants, soit le quart de la population de l'État, ont reçu l'ordre d'évacuer. Depuis le 45e étage d'une grande tour de Miami, le journaliste de RTL Philippe Corbé décrit la tempête.

 - Le dédoublement des classes de CP dans les zones d'éducation prioritaire, une proposition emblématique du candidat Emmanuel Macron, est effectif depuis une semaine. L'opportunité d'effectuer un premier bilan.

- Nouveaux développements dans l'affaire Grégory : Bernard Laroche serait l'auteur de l'enlèvement du garçonnet, selon un rapport de gendarmerie cité par le Journal du Dimanche. L'hebdomadaire affirme en outre, toujours selon ce rapport, que l'assassinat de l'enfant a été commis par une deuxième équipe.

- Renaud Muselier veut poursuivre François Hollande et ses ministres en Justice. Le président Les Républicains de la région PACA annonce dans le JDD qu'il entend déposer plainte lundi 11 septembre pour "faux et usage de faux en écriture publique" contre le dernier budget du quinquennat précédent qui avait été jugé insincère par la Cour des comptes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/