1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 6h30 : quelles suites après la révocation de Mathieu Gallet ?
2 min de lecture

Le journal de 6h30 : quelles suites après la révocation de Mathieu Gallet ?

Qui prendra la suite de Mathieu Gallet, révoqué de la tête de Radio France par le CSA à la suite de sa condamnation en première instance pour favoritisme ?

Mathieu Gallet à Paris, en août 2015
Mathieu Gallet à Paris, en août 2015
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Le Journal RTL de 6h30 du 01/02/2018 : quelles suites après la révocation de Mathieu Gallet ?
10:45
Laurent Marsick

Le président de Radio France va devoir laisser sa place ; ainsi en a décidé le CSA. Mathieu Gallet paye sa condamnation pour favoritisme pour ses années passées à la tête d’une autre prestigieuse institution publique, l’INA. Cette décision, totalement inédite, tombe à l’aube d’une période cruciale pour tout l’audiovisuel public.

Une nouvelle loi se profile avec dans l’idée de rapprocher les deux sociétés, radio et télévision, voire de les réunir sous une même holding avec un grand patron de l’audiovisuel public. Contrat de confiance rompu avec l’État actionnaire, c’est ce que dit en substance le CSA pour motiver sa décision. Rompu depuis que la ministre de la Culture Françoise Nyssen a publiquement désavoué Mathieu Gallet, condamné en première instance pour favoritisme quand il était président de l’INA.

Tout n’est pas encore clair pour la suite mais dès le 1er mars, et à condition que Mathieu Gallet n’attaque pas devant le Conseil d’État, c’est le doyen des administrateurs de Radio France s’il l’accepte qui devrait reprendre la direction de la radio publique, Jean-Luc Vergne, ex-DRH de plusieurs grands groupes. Puis le CSA ouvrira une consultation pour nommer un nouveau président ou une nouvelle présidente pour 5 ans. Cela va prendre quelques mois. 

À écouter également dans ce journal

- Les Français sont sortis de la déprime, si l’on en croit une enquête BVA pour Le Point : un Français sur deux se dit heureux. On n’avait pas atteint un tel niveau depuis 2012. Plus parlant encore, sans doute : l’optimisme qui gagne du terrain. 33 % des personnes interrogées disent anticiper une année difficile sur le plan économique. Elles étaient 47 % l’an dernier, 59 % en 2013.

À lire aussi

- L’offensive d’une centaine d’agriculteurs, mercredi 31 janvier au soir, contre plusieurs grandes surfaces dans le Finistère pour dénoncer des promotions. Ils ont vidé des remorques pleines d’ordures sur les parkings. Le gouvernement a présenté hier un texte censé mettre fin à la guerre des prix entre distributeurs et producteurs.

- Les avocats de Jonathann Daval rattrapés par le bâtonnier de Besançon. Il les a convoqués pour leur reprocher, en gros, d’être beaucoup trop bavards dans les médias. Eux répondent qu’ils ont découvert dans les journaux de nombreux éléments de l’enquête.

- Le nombre d’actes antisémites en France est en baisse, mais ces actes qui ont baissé de 16% en un an sont plus violents d’après le dernier rapport du ministère de l’Intérieur. Avant-hier, un jeune enfant de 8 ans qui portait une kippa a été agressé par deux jeunes dans la rue à Sarcelles (Val-d’Oise). Mais que valent réellement ces chiffres ?

- Si vous roulez à l’éthanol, vous faites partie d’une minorité. Il y a à peine 90.000 véhicules équipés en France pour recevoir ce carburant écolo à base de betterave, mais un boîtier permet désormais à toutes les voitures à essence modernes de pouvoir s’en procurer. Il vient d’être homologué. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/