1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 18h : Macron ne veut plus de migrants dans les rues à la fin de l'année
2 min de lecture

Le journal de 18h : Macron ne veut plus de migrants dans les rues à la fin de l'année

REPLAY - Le président ne veut pas que de nouveaux centre d'accueil soit crées, mais souhaite le mise en place d'hébergements d'urgence.

générique
générique
Le journal RTL du 27 juillet 2017 : Macron ne veut plus de migrants dans les rues à la fin de l'année
16:15
micro generique
La rédaction de RTL

L'objectif est ambitieux, mais est-il réaliste ? Zéro migrant dehors, voici l'engagement d'Emmanuel Macron. Le président l'a formulé depuis Orléans, lors d'une cérémonie de naturalisation à la mi-journée. "Je ne veux plus d’ici la fin de l’année avoir des hommes et des femmes dans les rues, dans les bois. Je veux partout des hébergements d’urgence." Le cap est donc fixé, le délai aussi. Le président a désormais 5 mois pour réussir son pari. 

En revanche, le président ne compte pas ouvrir de nouveaux centres d'hébergement. Le ministre de l'Intérieur l'avait dit, craignant un appel d'air. Pas de centres mais des hébergements d'urgence. D’un côté, il y a l’État et les autorités locales qui refusent de mettre en place des structures de peur que cela attire de nouveaux migrants. Les associations de leur côté parlent d’atteinte aux libertés fondamentales.

De plus, le gouvernement souhaite raccourcir la procédure de demande d'asile. De deux ans environ aujourd'hui, Emmanuel Macron souhaite passer à 6 mois. Une procédure plus courte, pour que les migrants soient plus rapidement fixés sur leur sort. Emmanuel Macron promet aussi des hotspots en Libye dès cet été.

À écouter également dans ce journal

- Le gouvernement français a décidé de nationaliser temporairement les chantiers navals de STX, à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

À écouter aussi

- L'opération séduction du repreneur de GM&S. La justice doit se prononcer sur son offre lundi et en attendant, le patron de l'emboutisseur GMD s'est rendu dans la Creuse. Il a rencontré les salariés de l'équipementier automobile : "C'est difficile de reprendre une entreprise avec des salariés qui ne veulent pas de vous" a souligné Alain Martineau. Les syndicats estiment toujours qu'il peut mieux faire, puisqu'il propose de sauver seulement 120 des 277 postes.

- L'Assemblée a adopté l'interdiction des emplois familiaux. C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. 

- Dans le Sud-Est, plus de 7.000 hectares de végétation ont brûlé depuis lundi. Ce soir, le gigantesque sinistre de Bormes-les-Mimosas (Var) est enfin fixé. Les 12.000 évacués retrouvent petit à petit leurs maisons, leurs lieux de vacances.

- Aux mondiaux de natation, Mehdy Metela a décroché le bronze en finale du 100m nage libre. 

- Troisième tour préliminaire de Ligue Europe. À 20h45,  Marseille accueillera les Belges d'Ostende et à 20h30, les Girondins recevront les Hongrois de Videoton.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/