2 min de lecture Le journal

Le journal de 18h : l'enquête sur le crash de deux hélicoptères sera longue

Après le crash de deux hélicoptères militaires dans le Var, les raisons de l'accident sont encore à déterminer. Faute humaine ou panne ? Les gendarmes débutent une enquête qui s'annonce longue.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
JOURNAL DE 18H Crédit Image : AFP / ERIC FEFERBERG | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Bénédicte Tassart

C'est l'un des plus graves accidents militaires en France depuis plusieurs années. Ce vendredi 2 février, deux hélicoptères de l'armée de terre française se sont crashés sur la commune de Carcès, à 60 kilomètres de Saint-Tropez. L'enquête sera sans doute assez longue. Les enquêteurs spécialisés de la section de recherche de la gendarmerie de l'air seront sans doute à pied d'oeuvre tout le week-end pour étudier, sur le terrain, les débris des deux hélicoptères, dont un a été calciné.

Ces appareils ne sont pas équipés de boîtes noires, d'enregistreurs de vol. Les enquêteurs comptent aussi sur les quelques témoignages qu'ils ont pu recueillir dans cette zone peu habitée, car il n'y a pas eu d'appel de détresse, ni d'échange avec la tour de contrôle. Il semblerait tout de même que la piste d'une collision entre les deux hélicoptères soit privilégiée car ils ont été retrouvés à 600 mètres l'un de l'autre. Reste à déterminer les causes de cette collision : faute humaine ou panne technique ? Sur la base c'est la stupeur, un tel accident mortel est extrêmement rare. Les familles des trois instructeurs vivaient ici.

La ministre des Armées Florence Parly s'est rendue sur place et a tenu à leur rendre hommage : "Les familles, les proches, savent qu'elles peuvent compter sur l'engagement du ministère des Armées tout entier, de l'armée de terre, sur mon engagement pour être dans la durée à leur côté et les accompagner dans cette terrible épreuve", a-t-elle déclaré. Ce drame touche également la population alentour. Elle a l'habitude de voir voler ces hélicoptères qui, après le drame, sont restés cloués au sol. 

À écouter également dans ce journal :

- Le groupe Quiksilver confirme le décès de son patron, porté disparu en mer depuis trois jours. Son corps n'a pas été retrouvé et les recherches ont été abandonnées. 

À lire aussi
Des médicaments dans une pharmacie (illustration) pharmacie
Les infos de 6h30 - Manche : une pharmacie cherche un repreneur pour un euro

- L'islamologue Tariq Ramadan est dans le bureau du juge. Il est visé par deux plaintes pour viol

- Depuis ces 24 dernières heures, le niveau de la Seine a remonté près de Rouen mais aussi en Seine-et-Marne. La lassitude s'installe chez les habitants. 

- Le RER C restera fermé dans Paris intra-muros jusqu'au samedi 10 février au moins. 

- Le patron de Lactalis adresse pour la première fois ses excuses. Emmanuel Besnier a publié une lettre ouverte aux familles des victimes. 

- Les métallurgistes de Saint-Saulve ont décidé de reprendre le travail lundi 5 février après un accord trouvé avec Bercy. 

- Le projet du gouvernement pour la fonction publique suscite beaucoup d'interrogations. À la Roche-sur-Yon, en Vendée, on applaudit ce projet de la rémunération au mérite. 

- Depuis quelques heures, les citoyens peuvent poser par écrit leurs questions aux parlementaires. Deux d'entre elles seront sélectionnées chaque mois. 

- La France a mal débuté son match contre les Pays-Bas à la Coupe Davis

- Marseille reçoit Metz ce vendredi 2 février.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal Société Crash
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants