1 min de lecture Animaux

Le grand hamster d'Alsace est en voie d'extinction

Le grand hamster d'Alsace est en "danger critique" selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Ce petit rongeur, présent de l'Alsace à la Russie, pourrait disparaître d'ici 30 ans.

Un grand hamster d'Alsace sortant de son terrier
Un grand hamster d'Alsace sortant de son terrier Crédit : GERARD BAUMGART / AFP
Pierre
Pierre Jarnoux et AFP

Ventre noir, dos roux et tâches blanches sur le museau, le grand hamster d'Alsace est désormais "en danger critique" d'extinction, victime en France d'un appauvrissement de son milieu de vie qui pousse même les femelles à dévorer leurs petits.

Le rongeur appelé aussi hamster d'Europe, grand hamster d'Alsace ou encore cochon de seigle était abondant jusqu'aux années 70, où il était encore considéré comme nuisible.

Plusieurs pressions sont pointées du doigt comme l'extension des monocultures, le développement industriel et la pollution lumineuse. Il a disparu des trois quarts de son habitat originel. 

Son taux de reproduction est en chute libre (20 petits par femelle par an pendant la majeure partie du XXe siècle, contre 5 ou 6 aujourd'hui), et "si rien ne change, l'espèce pourrait disparaître au cours des 30 prochaines années", s'est alarmée l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)

Une espèce maintenant protégée

À lire aussi
Des singes à Shimla, en Inde insolite
En Inde, une ville entière se fait harceler par des singes

La France, qui protège l'animal depuis 1993, a engagé des plans de conservation qui ont permis de "stabiliser" sa population ces dernières années, selon plusieurs experts.

Seulement 700 terriers auraient été constatés en France en 2019. Pour remédier à la baisse de la population des hamsters élevés en captivité sont relâchés chaque année en Alsace et un travail est fait avec les agriculteurs pour améliorer leur habitat. 

L'alimentation est aussi une cause de leur déclin, ils ne trouvent aujourd'hui plus que du maïs et du blé pour se nourrir en Alsace, entrainant des carences en vitamine B3. Les mères vont jusqu'à manger leurs petits explique à l'AFP Caroline Habold, chercheuse à l'Institut pluridisciplinaire Hubert Curien à Strasbourg.

Les défenseurs de l'environnement dénoncent en particulier le projet de grand contournement ouest de Strasbourg qui passera par une des rares zones où il survit encore.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Environnement Biodiversite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants