4 min de lecture Sécurité sociale

Le casse-tête du remboursement à 100% des frais d'optique, dentaires et auditifs

Promesse de campagne du candidat Macron, le projet de remboursement intégral de ces soins semble de plus en plus difficile à tenir.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Le casse-tête du remboursement à 100% des frais d'optique, dentaires et auditifs Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Martial You
Martial You Journaliste RTL

Vous aviez compris que vous seriez bientôt intégralement remboursé pour vos frais dentaires, optiques ou pour les prothèses auditives ? Et bien Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, l’a dit dans une interview à la revue spécialisée Viva : tous les soins ne seront pas remboursés à 100% dans ces domaines. Le Président Macron dément le candidat Macron, le piège du "en même temps" et de la "pensée complexe" se referme.

Le gouvernement est maintenant obligé d’assumer une promesse forte et, "en même temps", de reculer. Vous allez trouver que j’ai la dent dure, mais c’est parce qu’on est typiquement face à une annonce de tribune de campagne. Car il y a deux problèmes majeurs derrière cette belle idée. D’abord, c’est lourd financièrement. Cela coûterait environ 4 milliards par an. Mais à la rigueur, ça pourrait s’assumer s’il n’y avait pas le deuxième risque. Et ce deuxième risque, c’est que la facture pourrait très vite s’envoler ! Et on n’aura pas la main sur la dérive des soins.

Le risque d'un appel d'air

On aura beau ne pas changer de lunettes quatre fois par an, on va tout de même se soigner. En 2016, la Cour des Comptes a établi que 17,7% des français avaient renoncé à aller chez le dentiste pour des raisons financières. Alors qu’elles en avaient besoin. Dans le lot, 7 sur 10 avaient renoncé à la pose d’une couronne, d’un bridge ou d’un dentier… Près de 5 millions de français profiteraient de ces soins coûteux s’ils étaient remboursés à 100%. 

À lire aussi
Sécurité sociale : une carte Vitale (illustration). économie
Sécurité sociale : le déficit divisé par 4, du jamais vu depuis 2001

Même scénario du côté des prothèses auditives, très mal remboursées. Le prix moyen est de 1.500 euros par oreille dont 1.000 euros qui sort directement de la poche du patient. Si c’était pris en charge à 100%, cela créerait un appel d’air. Aujourd’hui, quand vous faites refaire des lunettes, il vous reste 22% en moyenne à payer sur le prix de la monture. Si on vous fait une couronne ou un bridge, 23% de la somme est à votre charge. Et pour les prothèses auditives, vous en payez les deux tiers, ce qui est colossal.

Pourtant la mesure a été tellement populaire durant la campagne d’Emmanuel Macron qu’il semble difficile de reculer. Agnès Buzyn est condamnée à trouver une solution. D’abord parce que c’est une mesure de pouvoir d’achat et qui s’adresse d’abord à ceux qui ont le sentiment d’être les grands sacrifiés de la politique macronienne : les seniors et les classes moyennes.

Vers la mise en place d'un "panier de soins"

Les discussions en cours visent à savoir si un remboursement à 100% mais au rabais va être mis en place. Et la mesure ne verra pas le jour avant 2019. On a encore le temps de l’enterrer, frappée par le mauvais œil de la politique. Agnès Buzyn l’a dit, elle voudrait mettre sur pied un "panier de soins" pris en charge à 100%. Pour ce faire, deux solutions sont possibles.

La première se baserait sur le modèle CMU-C (la Couverture Maladie Universelle Complémentaire) qui est une prise en charge à 100% accordée aux plus pauvres. 1 français sur 10 (6 millions de personnes) en bénéficient déjà. Si on prend les soins dentaires, ça couvre les couronnes, les changements de dents, l’orthodontie des enfants jusqu’à 16 ans, le traitement des caries ou le détartrage. Bien sûr, on ne pose pas des dents en or ! C’est le meilleur rapport qualité/service médical rendu… Le meilleur rapport qualité/prix. Cette solution est séduisante d’un point de vue "Finances de la Sécu", mais attention, vous avez tout un pan "Recherche & Développement" dans ces domaines très techniques qui va disparaître. Car on favorisera les produits les moins chers.

Le deuxième scénario repose sur les mutuelles. On peut imaginer 3 types de contrats de complémentaires avec des actes pris en charge à 100%. Un contrat de base, peu cher et qui offre une prise en charge des actes élémentaires comme dans la CMU-C. Un contrat "mesuré" qui est plus cher chaque mois mais qui va offrir une couverture à 100% un peu plus large. Et puis un contrat "assumé", beaucoup plus cher chaque mois, pour ceux qui veulent continuer à acheter des lunettes de couturiers, refaire toutes leurs dents en céramique blanches. De toute façon, les mutuelles ont fait leurs calculs et si l'on avait dû rembourser tous les actes optiques, dentaires et auditifs à 100%, il fallait multiplier le montant des contrats par deux ou trois. Impossible à faire passer auprès des Français.

Pourquoi ne pas se diriger vers les entreprises ?

Je m’étonne quand même d’une absente dans ces réflexions : l’entreprise. Aujourd’hui, toutes les sociétés (de la TPE à la multinationale) doivent offrir une mutuelle complémentaire à leurs salariés… Les contrats "collectifs" deviennent la norme. On pourrait peut-être demander aux représentants des entrepreneurs ce qu’ils sont prêts à financer pour le bien-être de leurs salariés. Peut-être que les opticiens voient ça d’un mauvais œil et que les prothésistes ne l’entendent pas de cette oreille, mais je pense que, pour un coup, on aurait besoin du retour de terrain des chefs d’entreprise pour la prise en charge des soins de santé de leurs salariés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité sociale Santé Remboursement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790758237
Le casse-tête du remboursement à 100% des frais d'optique, dentaires et auditifs
Le casse-tête du remboursement à 100% des frais d'optique, dentaires et auditifs
Promesse de campagne du candidat Macron, le projet de remboursement intégral de ces soins semble de plus en plus difficile à tenir.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/le-casse-tete-du-remboursement-a-100-des-frais-d-optique-dentaires-et-auditifs-7790758237
2017-11-01 11:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/iTgl5qXy4JsiB6KPpV5jjw/330v220-2/online/image/2017/0911/7790048868_presentoir-de-lunettes-dans-une-boutique-d-opticien.jpg