1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Lait maternel : les lactariums des services de néonatalogie face à une pénurie
1 min de lecture

Lait maternel : les lactariums des services de néonatalogie face à une pénurie

Les dons de lait maternel, indispensable à la survie des grands prématurés, sont en forte diminution en France depuis quelques semaines. L'association des lactariums de France a lancé un appel au don.

Une infirmière surveille le 20 février 2003, un bébé prématuré dans une couveuse au service de néonatalogie de l'hôpital Robert Debré à Paris.
Une infirmière surveille le 20 février 2003, un bébé prématuré dans une couveuse au service de néonatalogie de l'hôpital Robert Debré à Paris.
Crédit : DIDIER PALLAGES / AFP
Le bourbier malien, Jean-Pierre Pernaut chouchou des politiques et un distributeur de béton
20:01
Le bourbier malien, Jean-Pierre Pernaut chouchou des politiques et un distributeur de béton
20:01
Céline Landreau - édité par La rédaction numérique de RTL

La France fait face à une pénurie de lait maternel depuis quelques semaines. Or, cet aliment est indispensable à la survie des grands prématurés, nés avant la 32 e semaine de grossesse et pesant moins d'un 1,5 kg, car il est le seul que ces bébés vulnérables puissent boire en attendant celui de leur mère.


En effet, les mères de ces enfants ne peuvent pas toujours donner le sein ou tirer leur lait. Dans ces cas-là, le lactarium fournit les doses nécessaires pour chaque bébé hospitalisé.


Après qu'ils ont progressé durant le premier confinement, les dons aux lactariums des services de néonatalogie se sont effondrés durant les dernières semaines. La baisse avait déjà inquiété le lactarium d'Île-de-France en octobre dernier. 

"À l'échelle nationale, nous avons besoin de 30.000 litres de lait par an pour subvenir aux besoins de ces nourrissons", rappelle Virginie Rigourd, médecin au Lactarium régional d'Île-de-France. 

À lire aussi

C'est pourquoi l'Association des lactariums de France (ADLF) a lancé un appel aux femmes qui allaitent pour les inciter à donner leur surplus de lait maternel, un "véritable médicament pour ces enfants".

Afin de favoriser le don, les lactariums régionaux - au nombre de 36 - fournissent le nécessaire (tire lait et biberons) et viennent récupérer le lait à domicile. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/