1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Laïcité à l'école : "N'hystérisons pas le débat", prévient Nicolas Domenach
1 min de lecture

Laïcité à l'école : "N'hystérisons pas le débat", prévient Nicolas Domenach

DÉBAT - À l'occasion de la journée de la laïcité le samedi 9 décembre, Nicolas Domenach et Guillaume Roquette s'affrontent sur le thème de la laïcité au micro de RTL.

Nicolas Domenach et Guillaume Roquette débattent à l'occasion de la journée de la laïcité le samedi 9 décembre
Nicolas Domenach et Guillaume Roquette débattent à l'occasion de la journée de la laïcité le samedi 9 décembre
Crédit : iStock / Getty Images Plus
Laïcité à l'école : "N'hystérisons pas le débat", prévient Nicolas Domenach
08:18
Laïcité à l'école : "N'hystérisons pas le débat", prévient Nicolas Domenach
08:16
micros
La rédaction numérique de RTL

Le 9 décembre est la date anniversaire de la loi 1905 de séparation de l'Église et de l'État. C'est l'occasion pour l'Éducation nationale de sensibiliser les élèves sur le thème de la laïcité. Nicolas Domenach, éditorialiste politique RTL, et Guillaume Roquette, directeur du Figaro Magazine, échangent à propos de la place de la laïcité à l'école en France.

"Le principe de base, c'est que l'école applique ces principes de laïcité. Mais ce n'est pas suffisamment appliqué", constate Domenach au micro de RTL, "et c'est pour cela que Jean-Michel Blanquer a décidé de s'y atteler plus durement, plus sérieusement. Car la loi de 1905 est une loi merveilleuse, une loi de liberté". Si il ne faut pas "hystériser le débat", selon l'éditorialiste politique, "la loi n'est malheureusement pas appliqué totalement, car il y a eu un laxisme. Des principes ne sont pas respectés, comme la non-mixité pour certains cours par exemple".

Guillaume Roquette affirme, de son côté, "qu'il faut nommer les choses". Selon lui, Nicolas Domenach omet de parler d'Islam. Le directeur du Figaro Magazine considère que "la France n'a pas de problème avec la laïcité, mais avec des élèves, des étudiants musulmans qui veulent imposer leurs règles dans l'école". Le problème réside donc dans le fait que la loi de 1905 n'est pas appliquée "par peur de stigmatiser les musulmans". Et le phénomène est en augmentation selon Guillaume Roquette qui utilise le terme "ré-islamisation" des jeunes générations. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/