2 min de lecture Santé

La Vénus de Milo retrouve ses bras pour une campagne de sensibilisation

Handicap International a équipé une réplique de la statue de prothèses aux bras, pour sensibiliser le public au sujet des prothèses 3D.

Simon_245 Le Son de l'Image Simon Buisson
>
La Vénus de Milo retrouve ses bras pour une campagne de sensibilisation Crédit Image : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP | Crédit Média : Simon Buisson | Durée : | Date : La page de l'émission
Simon Buisson
Simon Buisson et La rédaction numérique de RTL

C'est une image qui a fait le tour d'internet et qui est devenue virale. Mardi 6 mars, sur le quai de la station de métro qui dessert le musée du Louvre à Paris, la réplique de la statue de la Vénus de Milo était appareillée de prothèses aux bras. Aphrodite a retrouvé ses deux bras amputés...
 
Sur la photo, la réplique de la Vénus de Milo, en pleine lumière sur fond noir. Son visage fin, ses cheveux tirés, à demi-nue, gracieuse et mystérieuse. À la place de ses deux membres mutilés, deux prothèses orthopédiques en plastique, créées grâce à une imprimante 3D. Dans le creux de sa main gauche, une pomme. Comme celle qu'elle aurait pu tenir dans l'Antiquité. La photo est signée Christophe Archambault, photographe de l'Agence France-Presse.
  
L'opération, nommée "Body can't wait", "le corps ne peut pas attendre", a été organisée par Yasmina Silem de Handicap International. "On a eu les autorisations par la RATP ou la Ville de Paris pour nous permettre de mener cette opération. On avait pris les mesures préalablement avec un model maker et nous avons installé, à 5h30 la prothèse sur la Vénus de Milo", explique la chargée de communication de l'ONG.
 
Au total une dizaine de statues à Paris, notamment au parc Monceau et au jardin des Tuileries, ont été équipées de prothèses par Handicap International. Le but de ces installations ? Interpeller le grand public et le sensibiliser au sujet des prothèses 3D. Au total 100 millions de personnes ont besoin d'être équipées de prothèses dans le monde. Handicap International veut développer l'utilisation d'imprimante 3D pour les créer. C'est plus cher, mais beaucoup plus rapide.

Une technologie peu accessible dans les pays les plus pauvres

"Dans les pays les plus pauvres, seulement 5 à 15% en fait des personnes nécessitant un appareillage orthopédique peuvent accéder à ce service. Par le principe de l'impression 3D, aujourd'hui, on a une solution puisqu'on va, avec un tout petit scanner, qui est aussi grand qu'un smartphone, au plus près du patient. On peut prendre ses mesures et faire une empreinte numérique du membre amputé et l'envoyer directement via un fichier à cette imprimante 3D", détaille Yasmina Silem. 

En 9 mois, 19 personnes ont été appareillées au Togo, en Syrie, et à Madagascar. La prochaine étape est d'équiper une centaine d'amputés en Inde. Quant à la Vénus de Milo, une polémique entre les responsables du Louvre avait éclaté après la découverte de la statue en 1820, pour savoir s'il fallait, ou pas, lui rajouter des bras. Le projet avait heureusement été abandonné. Mais le temps presse pour réparer les vivants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Le Louvre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792559874
La Vénus de Milo retrouve ses bras pour une campagne de sensibilisation
La Vénus de Milo retrouve ses bras pour une campagne de sensibilisation
Handicap International a équipé une réplique de la statue de prothèses aux bras, pour sensibiliser le public au sujet des prothèses 3D.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/la-venus-de-milo-retrouve-ses-bras-pour-une-campagne-de-sensibilisation-7792559874
2018-03-09 19:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/w0wnz5_tSLTSUe_wPNLYyg/330v220-2/online/image/2018/0309/7792560007_la-statue-de-la-venus-de-milo-appareillee-de-protheses-par-handicap-international.jpg